L'été 2014 ne passera pas à l'histoire côté jeux. Contrairement aux dernières années, très peu de sorties d'envergure nous ont été proposées, du moins en format physique. Car du côté numérique, plusieurs titres très intéressants peuvent être achetés, parmi lesquels se trouvent d'ailleurs les critiques de jeux suivantes!

Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre

Un magnifique récapitulatif de la Première Guerre mondiale

Soldats Inconnus raconte certes les événements de la Première Guerre mondiale, mais il présente surtout la vie de personnages mêlés bien malgré eux dans ce grand conflit meurtrier. Ainsi, la guerre progressera à travers les yeux d’Émile, Freddie, Anna, Mark et Walt, illustres inconnus qui feront partie des millions de soldats à prendre part à cette grande guerre. En bout de ligne, leurs parcours se croiseront et forgeront des histoires aussi poignantes que troublantes, dévoilant un pan de la guerre moins connu. Alors qu’on nous présente souvent les conflits mondiaux d’un point de vue militaire ou politique, Soldats Inconnus vise plutôt à nous faire vivre la Première Guerre mondiale par les yeux de simples citoyens enrôlés de force ou amenés à tuer en raison de décisions les dépassant totalement. C’est très réussi puisqu’on accroche à l’histoire de vie de ces personnages au point où la finale, très touchante, nous bouleverse totalement.

Un jeu mélangeant divers styles

Soldats Inconnus mélange plusieurs styles de jeu offrant une diversité intéressante même si certains sont plus réussis que d’autres. La majorité du temps, le jeu mélange des séquences de plates-formes avec la résolution de casse-tête. En fait, durant la plupart des missions, vous devrez résoudre des énigmes afin de progresser, plusieurs étant assez simples. En fait, si vous êtes un amateur de jeux d’aventure, vous n’aurez aucun mal à passer à travers les obstacles du jeu tant les énigmes sont assez simplistes. Généralement, il vous faudra parcourir les décors et trouver les bons objets à utiliser aux bons endroits. Les solutions sont assez évidentes, de sorte que le jeu est plutôt facile, et ce, même si les indices ou objectifs à atteindre sont illustrés par le biais d’images dans les bulles de dialogues de personnages.

Un élément intéressant (quoique pas très original) présent dans le jeu est le chien Walt. Introduit très tôt dans l’aventure, Walt vous servira à effectuer plusieurs actions. Par exemple, il pourra passer dans des endroits confinés, aller chercher des objets ou secourir des soldats mal en point que vous ne pouvez atteindre, et même distraire des soldats ennemis afin que vous puissiez passer derrière eux ou encore les assommer en les frappant dans le dos. Même si vous ne prendrez jamais le contrôle de Walt directement, les ordres que vous pourrez lui commander sont assez simples à réaliser. En effet, il vous suffira d’appuyer sur un bouton puis de presser sur un autre lié à un objet de l’environnement avec lequel Walt pourra interagir. À l’image du reste du jeu, ce n’est rien de bien complexe, mais c’est efficace.

Le jeu propose aussi des phases d’action parfois réussies, parfois moins. En outre, chacun des personnages aura une habileté particulière. Par exemple, Émile pourra creuser, Freddie aura l’occasion de couper du fil barbelé et Anna soignera des blessés. Il est impossible de changer de personnage en cours de mission, de sorte que chaque héros ne peut être incarné qu’au sein de séquences spécifiques et linéaires. Cependant, malgré la simplicité apparente, la satisfaction d’avancer dans l’histoire et de surmonter les obstacles se dressant sur notre route est bien présente.

D’autres séquences d’action sont aussi présentes, mais malheureusement, pas aussi réussies. En outre, il vous arrivera de devoir courir pour éviter des obus ennemis, de progresser dans un niveau en évitant de vous faire mitrailler ou voir, et même de devoir foncer à toute allure dans un taxi en contournant les obstacles apparaissant à l’écran. Dans certaines séquences de missions, vous pourrez même lancer des grenades et tirer sur des adversaires à l’aide de tanks.

Missions en taxi et boss à revoir

Si tirer sur des ennemis est globalement satisfaisant, le reste l’est moins. En outre, les missions en taxi détonnent par rapport au reste, n’étant pas de la même qualité que les niveaux où l’on doit parcourir des décors et résoudre des casse-tête. Le système de lancer de grenades et d’objets pose aussi certaines difficultés en ce sens que la trajectoire de lancer n’est pas très précise. Ubisoft Montpellier a utilisé le même système que dans plusieurs jeux d’action 2D, de sorte que vous devrez déterminer l’arc de lancer avec un bâton analogique puis lancer avec un bouton. Parfois, les grenades ou tout autre objet peuvent bifurquer involontairement sur des surfaces, de sorte que l’on doit corriger l’erreur en retournant en chercher une autre (parce qu’on ne peut en transporter qu’une à la fois) et essayer de lancer plus précisément. Ce sont des frustrations momentanées, mais quand même présentes.

J’ai aussi peu apprécié les quelques combats contre les boss, qui sont peu inspirés. Ils ne sont pas mauvais, seulement ils ne sont pas d’une grande utilité au jeu. On n’avait pas besoin de faire d’un général allemand l’un des principaux ennemis à affronter lors de séquences spécifiques puisqu’on aurait facilement pu se contenter de narrer les événements de la guerre dans le style des autres missions. De la même façon, les segments en QTE (Quick Tim Events) ne sont pas non plus intégrés de façon à rehausser l’expérience. Soigner des soldats avec Anna en appuyant à un rythme régulier sur certains boutons n’est pas nécessaire. J’aurais bien plus aimé devoir les soigner à l’aide de casse-tête ou en trouvant des objets spécifiques, ce qui aurait davantage cadré avec le reste du jeu plutôt que de détonner avec celui-ci.

Un jeu? Non, plutôt un documentaire interactif!

Uniquement considérer Soldats Inconnus comme un jeu de résolution de casse-tête et d’action serait une insulte face à l’immense travail de recherche effectué durant sa conception. En fait, le jeu est aussi une référence historique sur la Grande Guerre puisqu’il est bourré d’informations sur ce grand conflit, gracieuseté d’un partenariat conclu entre Ubisoft Montpellier et les producteurs du documentaire Apocalypse. En outre, chaque mission comporte des faits historiques lui étant liés et que je vous invite à consulter afin d’avoir un portrait de l’ambiance de la mission que vous devrez affronter. De plus, le jeu contient 100 objets historiques à trouver à travers les chapitres proposés. Pour chaque objet, une description historique est proposée, de sorte qu’on peut en apprendre beaucoup sur les objets de l’époque. Par exemple, saviez-vous que les boutons d’or attachés sur l’uniforme des soldats français ont dû être retirés parce qu’ils brillaient au soleil, indiquant alors la position des forces françaises à l’ennemi ?

Des yeux et des oreilles ravis!

Je ne pourrais tout simplement rendre compte de Soldats Inconnus comme il se doit sans parler de ses ambiances visuelle et auditive. Visuellement, Ubisoft Montpellier a employé l’engin UbiArt Framework, qui fut notamment exploité dans l’excellent Child of Light. Cela donne droit à une magnifique ambiance graphique de style bande dessinée à travers laquelle on retrouve une panoplie de couleurs vives ainsi que des animations très fluides. De plus, vous pourrez observer beaucoup d’action à l’arrière-plan, surtout lors des grandes batailles comme celles de Somme ou de Vimy. Si vous trouviez Child of Light exquis, vous serez aussi conquis par Soldats Inconnus!

Au niveau auditif, Ubisoft Montpellier a retenu les services d’excellents acteurs pour personnifier chaque personnage. Même si leurs dialogues sont, pour une raison qui m’échappe, moins audibles que les autres effets sonores, les voix présentes sont très bonnes et reflètent les moments de joie ou de terreur des divers moments de l’histoire. D’ailleurs, dans l’une des dernières missions alors que Karl retourne vers sa famille et qu’il entend les cris déchirants de sa femme et son enfant en train de périr sous les effets des gaz vous transpercera le cœur. La musique est, elle aussi, de grande qualité, comprenant des rythmes tantôt militaires, tantôt joués au piano de superbe façon.

Verdict

J’ai été extrêmement surpris par Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre. Ubisoft Montpellier a réussi un pari difficile à réaliser, soit de raconter les événements d’une guerre meurtrière avec autre chose qu’un jeu uniquement orienté vers l’action ou un jeu de tir à la première personne. Or, le studio a brillamment rempli son mandat et, qui plus est, il a transposé le tout à travers un titre que l’on peut facilement qualifier d’œuvre d’art. Chapeau bien bas aux concepteurs du jeu qui ont réussi à nous démontrer qu’un jeu de guerre peut être autre chose que du sang, des balles et des membres arrachés. 

 

Ce que vous aimerez :

- Les superbes ambiances visuelle et sonore

- Les nombreuses informations historiques

- L'histoire touchante des personnages

 

Ce que vous n'aimerez pas :

- Les missions en taxi et les boss quelconques

- La courte durée de vie

 

Note : 9 sur 10

Source(s) image(s):
DualShockers
Valiant Hearts (site officiel)

Commentaires