Il est étonnant de voir le nombre de personnes qui se lancent dans le monde du « DJing » de nos jours. Après des noms comme Paris Hilton et Nick Hogan, c’est maintenant au tour de Sacha Grey. L’ancienne actrice porno, qui est probablement la plus reconnue mondialement dans ce domaine, a décidé de faire « spinner » ses tables tournantes pour nous offrir quelques « tracks » d’électro house « mainstream ».

À lire aussi : « Rave » : Le « crazy guy » et les gifs animés les plus drôles

On pourrait croire qu’elle embarque dans la mode des personnalités connues qui se lancent dans la musique un peu au hasard. Cependant, il faut se rappeler qu’en 2011, elle a lancé, en collaboration, un groupe de musique industrielle expérimentale : aTelecine. Si vous prenez le temps d’écouter le lien que j’ai mis ci-dessous, vous comprendrez que c’est très loin de ce qui joue à la radio!

Pour en revenir à son électro house, Grey a publié un mix sur Soundcloud. Malgré qu’il est écrit « progressive » dans son nom, c’est bel et bien un mix d'électro house. Détrompez-vous, le mix n’est pas mauvais du tout, il est même parfois surprenant, quoiqu’il faut avouer qu’il ressemble à ce qu’on peut déjà trouver en masse sur le marché actuellement. On va se dire la vérité, être un propriétaire de club, c’est pas mal plus payant d'engager Sacha Grey que n’importe qui d’autre, surtout que la qualité n’en souffrira pas vraiment.

Une DJ qui mix les seins à l’air

Bon, pour ceux qui s’attendaient à voir des seins dans un article sur Sacha Grey, vous ne repartirez pas bredouilles. La DJ Kinky Angel, Jane Mirjami de son vrai nom, est reconnue pour mixer live, tout en nous montrant le fait que la nature l'a plutôt bien gâtée. La jolie blonde mixera ensemble quelques pièces de house tout en se frottant les seins au passage. Si vous voulez réserver cette DJ polonaise pour un de vos partys, vous pouvez consulter sa page Facebook.

Et si vous me demandez si c’est complètement ridicule comme histoire, je vous répondrai que oui, entièrement.

Source(s) image(s):
zastavki.com

Commentaires