Tout le monde s'est à peu près dit la même chose lorsque la nouvelle de la signature de P.K. Subban est tombée : « OUF! » S'il avait fallu que Bergevin échappe la rondelle dans ce dossier, ça aurait été son arrêt de mort en tant que DG du CH... et peut-être aussi dans la vraie vie. En effet, selon des sources potentiellement crédibles chez une compagnie de cellulaire dont nous tairons le nom de chien, Marc Bergevin aurait reçu des messages plutôt troublants de la part de gens mécontents de la tournure des négociations avec le joueur étoile. Selon mes sources, le tout a débuté après l'annonce que le dossier allait en arbitrage. Voici quelques-uns de ces messages.

« Marc, c'est ta femme... Là, tu vas m'arrêter ça, ces niaiseries de gros bidous-là! C'est rendu que j'me fais regarder croche quand je sors de la maison! Ce matin, le facteur m'a même pitché le compte d'hydro dans face! T'es ben mieux de régler ça vite si tu ne veux pas signer un autre genre de document. Pis dans celui-là, c'est moi qui vais en demander gros! »

" C'est Denis Coderre. J'te rappelle..."

« Monsieur Bergevin, c'est votre conseiller financier... j'veux pas vous alarmer, mais je suis sur le bord d'investir votre argent en Bourse... pis j'ai pensé faire un jeu avec vous. Si vous signez P.K. à long terme avant la décision de l'arbitre, vous n'aurez pas à vous inquiéter, votre argent sera bien investi. Mais sinon... j'm'en vais à Vegas pis on verra ben ce qui va arriver... on se comprend?»

« Salut Marc, c'est Geoff... WHAT THE [email protected]%K ARE YOU DOING?... Rappelle-moi. »

« Marc, c'est Richard, ton voisin. J'ai volé ton public-sac pis j'ai déplacé ton tapis "Welcome". Attends pas que je m'attaque à ton journal, ok? »

« Ouin, c'est ton garagiste. Contrairement à ce que je t'avais dit hier, ton auto n'est pas encore prête. Va falloir la repeinturer. Ben oui, en apprenant que tu t'en allais en arbitrage avec P.K. Subban, je sais pas ce qui s'est passé, mais sans m'en rendre compte, j'ai gravé un gros "M'as t'en sacré une" sur ton "hood" de char avec mes clés. J'espère juste que je ne crèverai pas tes pneus en plus avant que tu viennes la chercher. Ok? »

« C'est Denis encore. Qu'est-ce qui se passe avec Subban? J'te rappelle. »

« (respiration forte)... (respiration forte)... (respiration forte)... Je te surveille... (respitation forte)...*tousse tousse*... maudit rhume. »

« Oui, ici le sergent Dussault du SPVM. Je vous appelle concernant la disparition d'une dame de 73 ans à Saint-Henri. J'suis persuadé que vous n'avez rien à vous reprocher, mais j'aimerais quand même vous rencontrer à ce sujet et aussi vous montrer que fabriquer des preuves, ce n'est pas si difficile que ça. »

« C'est Denis qui te rappelle. Signe P.K., ok? »

« Marc, c'est René Angélil. J'ai eu ton message concernant l'anniversaire de ta femme, comme quoi t'aimerais que Céline vienne chanter "Bonne fête" avec beaucoup trop d'émotion. Moi, ça ne me dérange pas, mais ça se peut que tu trouves que Céline ressemble pas mal plus à sa soeur Claudette, peut-être même à son frère, je n'ai pas encore décidé. Ok, bye. »

« C'est encore Denis. Tu me trouves-tu fatigant?... Oui?... Signe pas P.K., pis ça va être ton quotidien. »

Source(s) image(s):