Ah! Le fameux point G! Voilà un sujet qui fait jaser les femmes autant que les hommes depuis des années. Certains hommes se vantent de l’avoir trouvé chez leur partenaire du premier coup, alors que d’autres n’y sont jamais parvenus. Selon une nouvelle étude italienne, il semble toutefois que le point G n’existerait pas et donc, que tous ces hommes auraient tout simplement perdu leur temps…

Mais attention! Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de zones où les femmes ressentent plus de plaisir. Selon les chercheurs, cette fameuse zone extrêmement érogène pourrait être beaucoup plus complexe qu’un petit endroit « caché » dans les parties intimes de la femme. Il pourrait inclure plusieurs organes que l’on retrouve entre les jambes d’une femme comme le clitoris, le vagin et l’utérus. Ils ont baptisé cela le « clitourethrovaginal (CUV) complex ».

Cette zone, lorsqu’elle est stimulée correctement durant l’acte sexuel, pourrait produit un orgasme chez la femme. De plus, si on la compare aux zones érogènes de l’homme, elle serait plus complexe et variable. En fait, elle variait d’une femme à une autre en fonction de son cycle hormonal.

Bien sûr, cette découverte pourrait aider les hommes à satisfaire plus « efficacement » leur amoureuse lorsqu’ils s’amusent sous les draps. À condition, qu'il la trouve, bien sûr...

Les chercheurs croient également que ça pourrait permettre de réduire le risque de blessure lors d’examens médicaux et de chirurgies.

Rappelons que c’est le gynécologue allemand Ernst Grafenberg qui avait été, en 1950, parmi les premiers à parler d’une zone dans les parties intimes féminines qui, si elle était stimulée, provoquerait un orgasme.

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

7 choses à savoir sur les parties intimes féminines

Source(s) image(s):
Gerardo Diego Ontiveros (Flickr)

Commentaires