BORNES ÉLECTRIQUES

Il faut que je fournisse un texte pour demain. Bon, que pourrais-je bien écrire? Syndrome de la page blanche. Réflexion faite, c’est drôle de penser au nombre de personnes qui liront ces quelques lignes que j’aurai plus ou moins spontanément écrites. Soyons honnêtes, je dis « plus ou moins », mais en fait, ça ne vient JAMAIS spontanément, c’est un long processus avant d’arriver à quelque chose qui se lit. Ok, on se concentre, l’éclair va frapper sous peu. L’idée du siècle s’en vient, je le sens...

 

Est-ce que je vous ai déjà raconté la fois où…

« Oui ma belle fille? Qu’est-ce qu’il y a? Un verre de lait? Oui, ça ne sera pas long… Tiens, ça m’a fait plaisir. Bonne nuit ma belle… »

Où en étais-je? Je ne sais plus. Alors voyons. Un sujet… la rentrée scolaire? Stéphane Laporte a rédigé un super article qui score sur La Presse justement là-dessus. Ouain, non. Ah ben, ce serait un bon filon si…

« Quoi? Ben vas-y brosser tes dents! Non, t’es grande, t’es capable de le faire toute seule, vas-y là! La pâte à dents qui quoi? C’est booooon, je vais y aller! Bon allez hop au lit, bisou, bisou, bonne nuit! »

Il me semble que j’ai un creux. Je vais me préparer un petit snack, ça va sûrement m’inspirer. Ark, des céleris. Qui mange des céleris pour calmer une fringale? Une fringale ça le dit, faut que ce soit fringant. Ce n’est certainement pas un grand légume vert tout maigre qui ne goûte rien pis qui est plus long à retirer d’entre les dents qu’à digérer qu’on peut qualifier ainsi. Mais si je les accompagnais de fromage et de biscottes… Tiens, des olives, là on commence à jaser. Mais on n’écrit toujours pas par contre. J’arrête de niaiser, je m’isole.

Flash!

L’achat d’articles scolaires… ou plutôt, comment garder son savoir-vivre dans les allées d’un magasin grande surface pendant que des parents se transforment en vautours sans pitié pour obtenir le dernier étui à crayons de Monster High. Une souffrance!

C’est bon ça!

Dring! Dring! « Hugo! Pas de trouble mon gars, débarque quand tu veux, la piscine est à 78. J’ai un texte à écrire, mais je n’en ai pas pour longtemps. Une bouteille? Super, on t’attend! » 

Ok, c'est parti!

… pour obtenir le dernier étui à crayons de Monster high. Une souffrance! C’est pareil à toutes les fins du mois d’août de chaque année, les rayons se vident à la vitesse de l’éclair. Les plus organisés des parents ricanent de ceux qui se taperont le front en regardant leur liste trop précise des articles demandés devant les allées aux allures de nos meilleurs souvenirs d’un Zellers : dégarnies. Quatre crayons fines pointes HB…

HB… pH … Ma piscine! Ça me fait penser que j'ai oublié d'y mettre du chlore. J'invite quelqu'un pour se baigner dans une piscine au pH non équilibré? Mauvais hôte! Ça ne prendra qu’une minute de toute façon. Aussi bien le faire tandis que j’y pense.

De retour!

Nombre de mots : 50. Nettement insuffisant. J’aurai assurément plus d’inspiration demain au réveil.  

... le lendemain!

Je me réveille… en retard! Merde! Pas le choix, je dois écrire à Dominic, mon rédacteur en chef : 

Doum, je suis désolé, je ne pourrai pas te fournir de texte cette semaine!

 

Vous avez aimé cette page blanche? Consultez aussi cet article :

Trucs d’un gars « matché » pour dépenser en toute liberté!

 

 

Source(s) image(s):
Divers

Commentaires