Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de faire partie des quelques blogueurs technos invités par Dyson lors de son événement montréalais au Musée des beaux- arts. Il faut dire que ça faisait un bout déjà que la société anglaise était venue rencontrer les médias québécois. En fait, la relationniste de l’entreprise, Jessica Danziger-Lin, ne se rappelait même plus la dernière fois que Dyson était venu dans la métropole québécoise. Je me devais donc d’assister à cet événement (même si j’étais en vacances!), et disons que ça en a valu la peine! J’ai pu assister à la présentation de son nouvel appareil qui pourrait bien révolutionner le monde de l’aspirateur : le DC78 Turbinehead. Dyson a également eu la gentillesse de me faire parvenir le DC78 Turbinehead Animal (le modèle haut de gamme) par la suite pour que je le teste moi-même. Après plusieurs jours d’essai, voici ce que j’en ai pensé.

À LIRE AUSSI : 

Critique du service de musique en écoute illimitée Spotify

 

Une petite révolution

 

Si vous avez déjà regardé une publicité de la compagnie britannique à la télévision, vous savez probablement que ses aspirateurs sont reconnus pour ne pas perdre leur pouvoir d’aspiration avec le temps. J’utilise moi-même un modèle depuis quelques années et je peux confirmer que c’est vrai. 

 

Le DC78 Turbinehead Animal est donc livré avec la même technologie qui a fait la réputation de l’entreprise. Mais ce n’est pas tout! C’est le premier aspirateur au monde à n’avoir aucun filtre à laver ou à remplacer ni aucun sac à acheter. Peu de gens le savent, mais tôt ou tard, il faut laver ou remplacer le filtre de son aspirateur. Sinon, il finit pas perdre de la puissance. Moi-même, j’avoue qu’avec mes anciens modèles, je ne le faisais jamais.

 

Donc, tout ce que vous avez à faire avec le DC78, c’est de vider le récipient quand il est plein. À ce propos, une petite ligne vous indique quand vous avez atteint le maximum. Le contenant est suffisamment volumineux pour passer l’aspirateur quelques fois, à condition qu’il n’y ait pas trop de saletés. Pour ma part, j’avais pris l’habitude de le vider à chaque utilisation.

 

Si vous dépassez la ligne, l’aspirateur ne va pas exploser. Je vous rassure. Vous aurez toutefois peut-être à nettoyer les résidus coincés dans le haut du contenant avec un genre de petite brosse incluse avec l’aspirateur. Ce n’est pas la tâche la plus amusante à faire, mais ce n’est pas non plus la plus compliquée au monde. Et comme je viens de le dire, si vous voulez éviter de faire ça, vous n’avez qu’à vider le bac quand il est plein.

 

Les secrets de fabrication

 

Mais comment Dyson a pu créer un tel produit? Sans trop entrer dans les détails techniques, l’ingénieur de Dyson, lors de la rencontre média, nous expliquait que le DC78 contenait 54 cyclones Dyson Cinetic dotés de pointes en caoutchouc. Grâce à la vibration qu’ils émettent, ils ne s’obstruent jamais. 

 

Dyson a beaucoup investi dans cette technologie. On parle d'environ 6 ans de recherche et développement, ce qui est plus que la plupart des précédents projets de Dyson, nous a-t-on confié. Les ingénieurs ont passé pas moins de 9 000 heures à tester le Dyson Cinetic, ce qui représente 500 ans de passage d’aspirateur. C’est ÉNORME! Mais au moins, leur effort a porté ses fruits. J’ignore ce que va donner cette technologie à long terme, mais d’après les quelques essais que j’ai effectués, c’est très convaincant. De toute façon, elle inclut une garantie de 5 ans.

 

Mais dans les faits, qu’est-ce que ça donne? 

 

En effet, j’ai été entièrement satisfait. Le montage de l’appareil est simple et consiste seulement à reconstruire le manche à l'aide de quelques bouts (il est possible de régler le manche pour ne pas être obligé de passer l’aspirateur en ayant le dos voûté, comme avec la majorité des autres modèles traîneaux) et de mettre l’une des brosses incluses. L’aspirateur ne fonctionne pas à pile, mais à l’électricité. Heureusement, le cordon est suffisamment long pour passer facilement dans une grande pièce sans devoir changer de prises. Il mesure, en effet, 6,5 mètres. 

 

Une poignée intégrée permet de prendre l’aspirateur. Je dois quand même avouer que j’ai trouvé l’appareil assez lourd. Je ne serais pas du genre à me balader toute la journée avec. En revanche, il se tire parfaitement bien, et ce, que l’on soit sur du bois franc ou du tapis. Il nous suit de façon naturelle, sans que l’on ait à donner de gros coups. J’ai eu, dans le passé, des aspirateurs qui se renversaient, ce qui ne m’est jamais arrivé avec le nouveau modèle de Dyson. 

 

Je ne vous raconterai pas de menteries, l’aspirateur demeure bruyant. Mais bon, si vous trouvez un jour un aspirateur silencieux et performant, j’aimerais bien que vous me le montriez! 

 

Le DC78 est assez efficace pour aspirer de la poussière, mais également des saletés plus grosses comme de la moulée pour chats. Je n’ai pas fait de tests en laboratoire, mais selon le fabricant, les cyclones sont capables de retenir des particules de l’ordre de 0,5 micron, comme du pollen, de la moisissure et des bactéries. En d’autres mots, vous n’aurez souvent qu’à passer une seule fois à un endroit pour enlever les saletés. 

 

Je ne sais pas pour vous, mais il m’est déjà arrivé que des cheveux ou du poil s’emmêlent autour de ma brosse. C’est vraiment chiant à enlever! Le DC78 inclut une turbine anti-enchevêtrement qui contient une petite particularité : elle est livrée avec des têtes tournant en sens inverse. En d’autres mots, les cheveux ne peuvent plus s’emmêler sur des tiges. Elle est vraiment efficace. Par contre, elle a été conçue pour passer sur certains endroits comme des divans. Je ne me verrais pas nettoyer le tapis du sous-sol avec!  

 

Le DC78 inclut également une brosse turbine « tout usage ». En fait, elle a été conçue pour fonctionner autant sur du tapis que sur du plancher dur. Si elle est efficace sur un tapis, elle l’est un peu moins quand il y a de « gros » morceaux sur un plancher, par exemple de la moulée. Sinon, si le plancher ne contient qu’un peu de poussière, l'appareil fait très bien son travail.

 

Verdict

 

Si vous ne voulez plus vous compliquer la vie en passant l’aspirateur, le DC78 Turbinehead (ainsi que l'autre modèle, le DC78 Turbinehead Animal) pourrait bien être la solution à votre problème. Il est efficace, facile à utiliser, et surtout, ne demande aucun entretien ou presque, si ce n’est que de vider le contenant de temps en temps. Le prix de vente pourrait toutefois être un obstacle à votre achat. Les deux modèles se vendent respectivement à 699,99 $ et 799,99 $. Mais bon, il se pourrait bien que ce soit l’un des derniers aspirateurs que vous aurez à acheter dans votre vie…

 

Ce que j’ai aimé :

 

- Sa simplicité d’utilisation

- Sa quasi-absence d’entretien

- Son long cordon

- Son design futuriste 

- Sa garantie de 5 ans

 

Ce que j’ai moins aimé :

 

- Le bruit qu’elle fait.

- La brosse passe-partout qui n’est pas efficace avec les gros morceaux.

- Son prix élevé

- Son poids un peu élevé

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

 

Notre critique de l'aspirateur iRobot Roomba 880

 

Source(s) image(s):
Dyson Canada

Commentaires