L’Alzheimer est une terrible maladie. Parfois, cependant, on ne réalise pas à quel point elle peut changer la vie de quelqu’un. Tout le monde sait, bien sûr, qu’elle fait perdre la mémoire, mais certains vont jusqu’à dire qu’elle fait perdre une grande partie de la personnalité des patients atteints. En effet, en plus de causer la détérioration de la faculté de penser et la mémoire, elle affecte, selon la Société Alzheimer du Canada, « l’humeur, les émotions, le comportement et la capacité d’accomplir les activités normales de la vie quotidienne ».

À LIRE AUSSI:

Un gars téméraire trempe sa main dans de l'azote liquide

Le Dr Michael Rafii, directeur de la clinique Memory Disorders de l’Université de la Californie à San Diego, a voulu montrer les effets que pouvait avoir cette maladie à l’aide d’une expérience très simple, mais vraiment efficace.

Pendant une douzaine d’années, soit de 1999 à 2011, il a collecté les signatures d’un formulaire médical d’une patiente nommée Irma Fella. Si, pendant les premières années, sa signature ressembait à celle d’un adulte, les dernières font plutôt tristement penser à l’écriture d’un enfant qui apprend à écrire. Jugez par vous-même :

Selon la Société Alzheimer du Canada, « l’Alzheimer est une maladie progressive, dégénérative et mortelle qui détruit les cellules du cerveau ». Actuellement, il n’existerait aucun traitement efficace pour bloquer les progrès de la maladie.

Source(s) image(s):
Elite Daily

Commentaires