Si les jeux dans lesquels la mort prédomine connaissent du succès depuis quelques années, vous n’en avez pas vu comme « Rogue Legacy ». Ce projet indépendant n’est pas seulement sadique pour être cruel puisque la mort a une réelle utilité. En quoi? Tout simplement pour assurer que votre descendance réussisse là où vous avez échoué. Bienvenue dans cet univers déjanté et, surtout, très accrocheur!

Objectif : laver le nom de sa famille!

Votre quête débute alors que votre aïeul pénètre dans un château aux mille et un secrets. Or, votre ancêtre assassine son propriétaire, jetant une ombre opaque sur le nom de votre famille. En tant qu’enfant de ce chevalier déchu, ce sera à vous de laver le nom que vous portez et de restaurer le prestige de votre lignée. Cependant, vous risquez fort de confier cette tâche à un autre descendant tant les pièges du château auront raison de votre bravoure!

Quand la mort est utile!

En effet, Rogue Legacy est un jeu dans la même lignée que les Spelunky et Super Meat Boy de ce monde. C’est un jeu très difficile dans lequel les pièges sont légion et les ennemis très puissants. Or, c’est aussi un titre aux niveaux extrêmement bien conçus. Non seulement les contrôles sont-ils aussi précis qu’on serait en droit de s’y attendre d’un jeu de plates-formes 8 bits, mais la base elle-même de la conception des tableaux est très solide. Rogue Legacy ne vous punira pas seulement parce qu’il est difficile, mais aussi parce qu’il mettra à rude épreuve vos talents ainsi que vos réflexes de joueur!

Si la mort est omniprésente dans le jeu, elle sert aussi un but. Lequel? Simplement celui de rendre votre descendance plus forte. Effectivement, les statistiques que vous améliorerez, l’équipement que vous porterez et la richesse que vous accumulerez se transposeront directement à votre progéniture afin que vous puissiez faire de votre enfant un héros plus aguerri. Ainsi, s’il peut être frustrant de toujours devoir recommencer le château du tout début chaque fois que l’on meure, la mort nous stimule puisque, chaque fois, on a l’impression d’incarner un héros plus fort et que l’on pourra aller plus loin que la fois précédente!

Là où le jeu est aussi très accrocheur est dans la récolte de pièces d’or et d’équipement. Certes, votre but sera d’atteindre, d’anéantir les boss du château pour le terminer, mais avant cela, votre attention sera fixée sur la récolte de sous. Plus vous en accumulerez, plus vous pourrez améliorer votre enfant lorsque vous mourez et plus vous aurez de chance d’aller loin dans les quatre parties composant le sinistre château. Qui plus est, vous pourrez aussi dénicher des pièces d’équipement ou encore des runes qui vous aideront davantage dans votre périple. Bien souvent, vous les trouverez en complétant des défis très relevés ou encore en éliminant des mini-boss. Vous verrez, en quelques parties seulement, vous serez totalement accroché!

Des héros aux personnalités hilarantes

Aussi, ce qui m’a agréablement surpris au sein de Rogue Legacy est la folie que les développeurs ont intégré dans le choix de la progéniture. Ainsi, chaque fois que vous mourrez, vous aurez le choix entre un des trois enfants sélectionnés au hasard. Bien que la sélection se répète au fil du temps, chaque enfant aura ses propres caractéristiques. Par exemple, vous pourriez bien avoir le choix entre un barbare, un guerrier, un mage ou une autre classe que vous pourrez éventuellement débloquer (le mineur est d’ailleurs très utile pour accumuler de la richesse). Ces classes pourront s’améliorer en débloquant des options particulières dans le menu d’améliorations précédant l’entrée dans le château.

Or, ce qui est hilarant dans le jeu sont les personnalités des héros. En effet, vous pourriez très bien choisir un héros jurant tout le temps, dysphasique ou bien homosexuel! Ces descriptions ne sont pas seulement humoristiques puisque dans certains cas, elles changent carrément notre façon de jouer. Par exemple, sélectionner un héros myope fera en sorte que vous ne verrez pas loin, tandis qu’en choisir un autre daltonien supprimera toute couleur de votre aventure! Il y a même des héros qu’il faut manipuler à l’envers! Mon préféré demeure toutefois le héros exagérant et qui fait miroiter qu’il encaisse des dommages de 2 500 points alors que ces derniers ne sont en fait que de 30 points. Totalement déjanté et à mourir de rire!

Autre élément que j’ai beaucoup aimé : la génération aléatoire des pièces du château. Ainsi, à chaque aventure, le château et ses dangers changeront, faisant en sorte que chaque partie sera unique. Certes, contre une certaine somme, vous pourrez sauvegarder un modèle de château que vous affectionnerez, mais le fait que le château ne soit jamais le même contribue au plaisir d’un jeu déjà accrocheur à la base. Oh, et en passant, même si l’argent se passe d’une génération de héros à l’autre, nulle autre que la mort vous demandera de lui remettre l’or que vous n’aurez pas dépensé avant d’entrer dans une nouvelle version du château (par contre, certains éléments allégeront cet inconvénient). Eh oui, même la mort n’a pas de pitié au sein de Rogue Legacy!

Par ailleurs, en regardant les images, vous êtes à même de constater que Rogue Legacy est un jeu 8 bits. Or, c’est un beau jeu pour ce style. Si vous aimez le rétro, vous apprécierez les touches humoristiques visuelles, de même que les animations et modèles de personnages. La bande sonore, quoique répétitive, est également de qualité. Certains rythmes vous resteront dans la tête, mais attendez-vous à devenir lassé de quelques pièces au fil du temps, surtout celle de la première portion du château. Du reste, ce sont des bruitages assez classiques qui vous attendent!

Verdict

J’ai investi 16,99 $ pour Rogue Legacy et je ne regrette aucunement mon achat tant il s’agit d’un petit montant pour des heures et des heures de plaisir. Pour les amateurs de jeux de plates-formes de style rétro, c’est un incontournable qui se classe dans la même catégorie d’excellence que Shovel Knight. Cellar Door Games a frappé un grand coup avec ce jeu, de sorte que ce dernier lui permettra d’atteindre un statut plus élevé que ses projets antérieurs plus obscurs comme Don’t Shit Your Pants!

 

Ce que vous aimerez :

- La fraîcheur du produit mêlé au classique du genre

- L’humour dans les descriptions des héros

- La surprise créée par l’utilité de la mort!

 

Ce que vous n’aimerez pas :

- La grande difficulté (pour les moins patients)

- La grande faucheuse qui vous enlèvera vos économies!

 

Note : 9 sur 10

Source(s) image(s):
The VITA Lounge
Wired
Indie Statik
PC Gamer

Commentaires