De plus en plus, on entend parler des probiotiques, ces soi-disant bactéries qui sont censées améliorer la santé et la digestion. L'idée d’ingérer des bactéries vivantes ou des levures peut sembler étrange à première vue, mais en fait, notre corps contient et travaille naturellement avec ce genre de micro-organismes.

Le système digestif abrite plus de 500 types différents de bactéries. Ces dernières aident à la digestion et au maintien de la santé intestinale, et on présume également qu’elles appuient le système immunitaire. La recherche actuelle montrerait que certains troubles digestifs semblent se produire lorsque l'équilibre ou le travail des bonnes bactéries dans le système intestinal est perturbé. Ce phénomène peut, par exemple, se manifester après une infection ou après la prise d'antibiotiques. Des problèmes intestinaux peuvent également se produire lorsque la muqueuse de l'intestin est endommagée... et c’est là que les probiotiques pourraient vous aider. Il semble même qu’ils pourraient avoir un effet sur les bactéries qui causent parfois la diarrhée. Certaines études suggèrent que les probiotiques peuvent aider à soulager l'intolérance au lactose et les gaz. Certaines études montrent en effet que les probiotiques peuvent aider la diarrhée infectieuse, la C. difficile, la colite ulcéreuse et le syndrome du côlon irritable. On soupçonne également qu’ils pourraient aider dans les cas de maladie de Crohn, mais la recherche n’est pas encore assez claire à ce sujet.

Les probiotiques ne sont toutefois pas exclusifs à la population symptomatique. Au contraire, dans bien des cas, ils peuvent être utilisés par mesure préventive ou tout simplement pour améliorer la digestion et la santé intestinale. On peut évidemment consommer des probiotiques sous forme de suppléments alimentaires, mais ils sont aussi présents dans certains aliments. En voici quelques exemples :

Le yogourt

Le yogourt est la source la plus familière de probiotiques. On voit d’ailleurs de plus en plus de compagnies qui profitent de l’occasion et qui sont fières de l’afficher sur le contenant. Vous trouverez alors l’inscription « avec cultures vivantes et actives ».

Les fromages à pâte molle

Certaines souches de bactéries ne parviennent pas toujours à traverser le tractus gastro-intestinal en bon état. En fait, chaque type de probiotique possède ses propres caractéristiques et bénéfices. À ce sujet, la recherche indique que les souches de lactobacilles que l’on retrouve dans certains fromages fermentés à pâte molle, comme le Gouda, sont plus robustes que d’autres. En fait, plusieurs types de fromages amélioreraient le transport des probiotiques et auraient ainsi un effet particulier sur le système immunitaire.

Le kéfir

Moins populaire et publicisé que le yogourt, le kéfir est une boisson épaisse et crémeuse qui ressemble un peu au yogourt, mais qui a ses propres souches de bactéries actives et variétés de levures bénéfiques pour l’organisme.

La soupe miso

La soupe miso est un met très populaire au Japon. Cette pâte de soja fermentée serait apparemment très bénéfique pour le système digestif. Elle est également riche en vitamines B et en antioxydants.

Le tempeh

Fabriqué à partir de soja fermenté, cette pâte provenant de l’Asie produirait un type d'antibiotique naturel qui lutte contre certaines bactéries. Le tempeh contient aussi une quantité intéressante de protéines et s’apprêtant de la même façon que le tofu (en remplacement de la viande).

Les probiotiques sont évidemment disponibles sous forme de suppléments alimentaires (capsule, comprimé, poudre, liquide). Bien qu'ils ne fournissent pas nécessairement tous les avantages que ceux contenus dans les aliments, ces derniers peuvent tout de même s’avérer très pratiques si vous éprouvez des symptômes particuliers ou que vous êtes à la recherche d’un effet significatif et rapide. Notez bien que les suppléments de bactéries actives devraient normalement être conservés dans un endroit frais, comme au réfrigérateur, pour être maintenues en vie. Question de prudence, parlez-en à votre médecin avant de faire l’usage de probiotiques sous forme de suppléments si vous prenez des médicaments ou avez une condition pathologique.

Source(s) image(s):

Commentaires