Il n’est jamais facile de laisser partir son animal de compagnie, et ce, même si c’est un rongeur. Aux Pays-Bas, un adolescent de 13 ans a refusé d’enterrer son rat. Il a plutôt eux l’idée d’en faire la pièce principale de son drone…

À LIRE AUSSI :

Notre critique du iRobot Roomba 880

Pepeijn Bruins aimait beaucoup son rat Ratjetoe (qui signifie Rattatouille en hollandais). Quand il est mort d’un cancer, il a refusé de lui dire adieu.

« Je l’aimais beaucoup, il a toujours aimé se faire caresser et il courait sur mes vêtements et se cachait », a indiqué l’adolescent.

L’écolier de la ville d’Arnhem aux Pays-Bas est allé voir deux inventeurs, Arjen Beltman et Bart Jansen, dans le but qu’ils l’aident à peaufiner son invention : un rat-coptère.

En effet, Pepeijn a créé un drone fait à partir du corps de l’animal. Il possède trois hélices et embarque un ordinateur de bord. Il est contrôlé à l’aide d’une télécommande.

Plus d'animaux volants dans les prochaines années?

Les deux inventeurs que le jeune homme était allé voir n’en étaient pas à leur première création dans ce domaine. Ils étaient connus pour avoir entre autres mis sur pied un chat volant.

Selon l’un des inventeurs, voler dans les airs est la plus grande réussite de l’homme, alors pourquoi ne pas la donner à d’autres animaux qui n’ont pas la faculté de s'envoler dans les aires? « Le monde a besoin de plus d’animaux volants », a-t-il ajouté.  

Êtes-vous du même avis? Pensez-vous que les vétérinaires devraient offrir un tel service?

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

Les humains n'aiment pas voir un robot se faire maltraiter

Source(s) image(s):
Daily Mail

Commentaires