De plus en plus de gens vont travailler en vélo. Il semblerait qu’en plus de nous aider à être plus en forme, pédaler pour aller au travail améliorerait notre bien-être et nous aiderait à être plus concentrer pendant notre quart de travail. C’est ce que vient de conclure une nouvelle étude publiée dans Preventive Medicine, une revue scientifique.

À LIRE AUSSI : Quel est le meilleur cadenas de vélo?

Les chercheurs ont analysé les données associées à la santé psychologique (comme le fait de se sentir inutile ou malheureux) et au bien-être (comme avoir des enfants ou être en couple) de 18 000 habitants de banlieues de 18 à 65 ans qui devaient se rendre au travail tous les jours de la semaine.
 
Ils ont séparé les participants par le moyen de transport utilisé pour se rendre au travail. Ils ont découvert que près de trois travailleurs sur quatre (73 %) prenaient la voiture pour aller travailler, alors qu’ils étaient 13 % à y aller en marchant. De plus, 11 % prenaient le transport en commun et seulement 3 % ont avoué se rendre au travail en bicyclette.

Si on se fie aux résultats de l’étude, les personnes qui ont abandonné la voiture pour prendre un autre moyen de transport, ont vu une hausse de leur bien-être psychologique. Ces personnes ont confié aussi aux chercheurs être plus concentrés et ressentir moins de pression lorsqu’ils travaillaient.

Selon Adam Martin, co-auteur de l’étude, il y aurait un lien entre la distance séparant le domicile et le lieu de travail. Pour ceux qui iraient travailler en prenant le volant, ils constateraient une dégradation de leur bien-être psychologique. En fait, plus le trajet serait long, et plus cette dégradation serait importante. Ce serait une tout autre affaire pour les travailleurs qui préfèreraient marcher.

Plus surprenant encore, prendre le métro ou le bus serait plus bénéfique pour le bien-être psychologique que la voiture. En effet, les usagers des transports en commun auraient le temps de se détendre en lisant un livre ou en écoutant de la musique ou encore en socialisant. Ils doivent aussi marcher jusqu’à l’arrêt ou la station de métro, ce qui serait bon pour le moral. Un automobiliste, de son côté, doit souvent affronter la congestion et essayer de se trouver une place de stationnement. L'hiver, il doit déneiger sa voiture, ce qui est loin d'être une partie de plaisir lors des grosses tempête!

Une raison de plus de laisser sa voiture chez soi la semaine…

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

Que faut-il regarder avant d’acheter un vélo usagé?

Source(s) image(s):
Khánh Hmoong (Flickr)

Commentaires