MONTRÉAL – Un morceau de béton qui s’est détaché du tunnel Ville-Marie à Montréal, mardi soir, a fracassé le pare-brise d’un automobiliste qui venait de s’engager dans l’entrée de la rue Duke.

Il était environ 20 h 30 lorsque Michel Delaronde a emprunté le tunnel, au volant de sa camionnette, avant d’être brusquement ralenti par un débris percutant son pare-brise. «J’ai eu très peur! Ça a fait un gros "boom" et sous le coup, j’ai failli perdre la maîtrise de mon véhicule», a-t-il raconté à l’Agence QMI, encore secoué.  «C’était comme un coup de canon dans ma vitre! On aurait dit qu’on me tirait dessus.»

L’homme est aussitôt sorti du tunnel, par la sortie du boulevard Saint-Laurent, et a contacté les policiers. «J’ai voulu revenir sur mes pas pour voir la grosseur du débris, mais des agents de Transports Québec étaient sur place et avaient fermé l’entrée de la rue Duke à la circulation», a-t-il raconté.

Joint tard mardi soir, le porte-parole de Transports Québec Guillaume Paradis a indiqué que selon un ingénieur du ministère, un camion lourd serait passé au même endroit quelques instants avant M. Delaronde. Il aurait heurté des poutres situées au plafond du tunnel. «Le béton s’est effrité à quelques endroits et est tombé sur la chaussée, et malheureusement, sur la voiture de monsieur», a expliqué M. Paradis.

«La situation, bien que déplorable, ne met pas en danger la sécurité du tunnel», a ajouté le porte-parole, qui a invité M. Delaronde à effectuer une réclamation auprès du ministère des Transports. «Nous la traiterons avec diligence», a-t-il affirmé.

Tant l’entrée de la rue Duke que la bretelle de l’autoroute 10 Ouest (Bonaventure) menant à l’autoroute 720 Est ont été fermées à la circulation. Les deux segments ont toutefois été rouverts à la circulation un peu plus tard, après que le MTQ eut pris connaissance des conclusions des ingénieurs.

Mardi soir, M. Delaronde s'estimait pour sa part chanceux de s’en être tiré indemne. «Heureusement que le pare-brise de mon camion n’a pas cédé», se consolait l’automobiliste de 38 ans.

En juillet 2011, une imposante structure de béton s’était effondrée dans le tunnel Ville-Marie, mais n’avait miraculeusement pas fait de blessés.

- Avec Ian Gauthier

Source: Agence QMI

Source(s) image(s):
Agence QMI

Commentaires