BORNES ÉLECTRIQUES

Un pionnier du ski extrême originaire de Québec, Jean-Philippe Auclair, aurait péri sur le mont San Lorenzo, au Chili, après le passage d’une avalanche meurtrière qui a fait deux victimes.

Andreas Fransson, de la Suède, serait aussi décédé dans ce drame. Les deux aventuriers étaient disparus depuis lundi. Les autorités auraient retrouvé les corps à 3700 mètres d’altitude, en Patagonie, à la frontière entre le Chili et l’Argentine.

Figure connue dans la région de Québec,  Auclair, 37 ans, avait été nommé aventurier de l’année 2014 par le magazine «National Geographic». Il a beaucoup skié sur les montagnes de Stoneham et du Mont-Sainte-Anne avant d’exporter son talent à l’étranger.
Selon ses proches, il a contribué à faire rayonner le «freeski» à travers la planète avec son entreprise créative et ses films spectaculaires.

Un passionné

«Je ne pensais pas qu’il allait partir avant moi. Il faut vivre le moment présent et profiter de chaque seconde ensemble parce que la vie n’est pas pour toujours», a confié Marc-André Belliveau, un ami qui a lui-même survécu à un grave accident de ski qui l’a laissé paraplégique en 2006.

Des proches ont assuré qu’il connaissait bien le danger, mais que les risques faisaient partie de sa vie.
«Il était vraiment un pionnier, un amoureux de son sport, un ski ''bum '' comme il ne s’en fait plus», a ajouté Marie-Andrée Linteau.

Tous les amateurs de sports de glisse étaient consternés par cette tragédie. «Il vit de son sport depuis toujours. C’est un artiste», a précisé le skieur Pierre-Alexandre Rousseau.
«Il était l’un des plus connus et des plus respectés», a confié le skieur et réalisateur Thomas Rinfret.
Membre du célèbre clan des «trois Phil», Philippe Larose a profité de son passage à Québec cet été pour échanger avec lui.
«Il est venu s’entraîner aux rampes d’eau en vue d’un tournage à Whistler. On a eu la chance de rattraper le temps perdu.»

Un hommage samedi

En fin de soirée, les autorités canadiennes ont confirmé qu’ils avaient pris connaissance du rapport d’accident.
«Les agents consulaires canadiens sont en contact avec les autorités locales pour obtenir davantage de renseignements et sont prêts à offrir l’aide nécessaire», a indiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, François Lasalle.

Originaire de Cap-Rouge, l’athlète a fait ses études au Séminaire Saint-François. L’institution lui rendra un hommage samedi à l’occasion d’une activité de retrouvailles.

Source: Agence QMI

 

Source(s) image(s):
Agence QMI

Commentaires