BORNES ÉLECTRIQUES

Oui, j'écoutais ces deux "nouveautés" et dans les deux cas, j'étais emballé du résultat. Aussi bien vous le dire tout de suite, les deux méritent un solide 8 sur 10. Il fallait qu'on fasse un article pour le souligner... Sérieusement, ça vaut le coup. Deux "vieux" groupes qui semblent avoir fait une cure de jeunesse. Et en y pensant bien, il y a un quelques parallèles à faire entre les deux. Ah oui, nous vous proposons aussi d'entendre quelques extraits des albums, histoire de bien vous convaincre héhé.

À LIRE AUSSI: Duran Duran en studio : Nouvel album au printemps prochain

Débutons d'abord par les quelques parallèles entre les deux groupes, et ensuite mon appréciation de chaque album.

Premièrement, dans les deux cas, c'est un septième disque de matériel original. Deuxièmement, ils viennent sensiblement de la même époque, les Counting Crows se sont formés en 1991, et Train, en 1994. La différence, c'est que les Crows D'Adam Duritz ont connu le succès plus tôt dans leur carrière. Troisièmement, les deux formations ont connu un succès foudroyant à leurs débuts avant de presque tomber dans l'oubli. Pour les Countings Crows, le premier album en 1993 (August And Everything After) propulsé par Mr. Jones et Round Here a été un succès phénoménal, et ensuite, ils ont eu beaucoup de difficulté (malgré plusieurs disques fort respectables) à conserver ce même niveau de succès commercial, même que pour plusieurs, ils étaient disparus du radar. C'est la première fois depuis longtemps qu'ils renouent avec autant de succès et d'intérêt, leur nouvel album ayant fait son apparition en 6e position des ventes sur le Billboard 200. 

Pour Train, c'est avec Drops Of Jupiter (Tell Me) que ça c'est produit. En 2001, ils étaient au sommet, et ensuite, les albums subséquents sont passés dans l'beurre. Ce n'est qu'en 2009 qu'ils ont refait surface avec la recette qu'on connaît actuellement, et qui les a ré-installés au sommet. C'est la chanson Hey Soul Sister qui les a en quelque sorte réhabilités. Depuis ils "surfent" sur cette vague de succès.

En comparant les deux histoires, Train a connu le succès plus tard, mais a renoué avec le succès plus tôt que les Counting Crows. Cela étant dit, c'est la que s'arrêtent les similitudes.

COUNTING CROWS: SOMEWHERE UNDER WONDERLAND: 8/10

Pourquoi? Parce-que c'est carrément leur meilleur album, le plus inspiré et complet depuis Recovering The Satellites en 1996. Musicalement, on se croirait au milieu des années 90, mais les textes sont bien différents de l'époque. C'est très catchy, on sent vraiment un souffle nouveau et beaucoup d'assurance, de plaisir derrière ces morceaux. En plus, c'est un disque qu'on va apprécier de plus en plus, avec plusieurs écoutes... Il va bien vieillir. Voici un montage de trois de mes coups de coeur sur le disque:

Palisades Park, God Of Ocean Tides & Scarecrow (qui me fait beaucoup penser à Mary Jane's Last Dance de Tom Petty musicalement)

TRAIN: BULLETPROOF PICASSO: 8/10

Pourquoi? Pour la qualité de l'oeuvre, mais si elle se veut dans un genre plus pop. Considérant que Train ne cache nullement ses intentions face à ses objectifs, ou plus tôt SON objectif, soit le succès commercial, ils méritent amplement cette note car ce qu'ils font est très respectable et ça s'écoute vraiment bien, et pour longtemps. Ce n'est pas trop "bonbon" même si léger. La voix de Pat Monahan est intense et juste, les arrangements sont efficaces et on a tout de même évolué depuis California 37. Angel In Blue Jeans est partout à la radio, mais le disque renferme aussi d'autres morceaux très intéressants. Voici un court montage de quelques unes de mes préférées:

Cadillac, Cadillac, Give It All, Just A Memory & Don't Grow Up So Fast

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

12 groupes ou artistes rock à voir « LIVE » avant de mourir!

Source(s) image(s):
Affairesdegars.com

Commentaires