BORNES ÉLECTRIQUES

Est-ce que la vie après la mort existe? S’il y a bien une question à laquelle la science est incapable de répondre avec certitude, c’est bien celle-là. Même si, depuis des années, on entend parler d’expériences de mort imminente, il faut bien avouer que les études sérieuses dans ce domaine sont plutôt rares. Or, cette semaine, des scientifiques seraient arrivés à la conclusion qu’il y aurait peut-être une vie après la mort.

À LIRE AUSSI : Une famille se prend en photo au musée et découvre l’image d’un fantôme d’une fillette

Durant quatre ans, des chercheurs de l’Université de Southampton ont étudié le cas de 2 000 patients de 15 hôpitaux des États-Unis, de l’Australie et du Royaume-Uni ayant eu un arrêt cardiaque.  

Parmi les gens qui ont survécu, près de la moitié (40 %) ont affirmé avoir ressenti une sorte de « conscience » entre le temps où ils étaient morts et celui où leur coeur a recommencé à battre. 

Selon le Dr Sam Parnia, qui a mené ces recherches, cela veut dire que la conscience ne disparaît pas immédiatement après la mort. Toutefois, le scientifique n’était pas en mesure de dire si la conscience finissait par « s’évaporer », ni après combien de temps elle le faisait. 

L’un des participants de cette étude, un travailleur social de 57 ans, a confié aux chercheurs avoir quitté son corps entièrement et s’être placé dans un coin tout en regardant l’équipe médicale tenter de le réanimer. Il a dit qu’il pouvait même entendre le son des machines. En tout, il est resté « mort » pendant trois minutes. 

Le Dr Parnia affirme pourtant que le cerveau ne peut pas fonctionner quand le coeur arrête de battre

Avant cette étude, les scientifiques croyaient que les expériences de mort imminente étaient dues à des hallucinations ou des illusions se déroulant soit avant que le coeur s’arrête, soit après qu’il s'est mis à rebattre et non pas quand il a réellement cessé de battre. Cette étude risque de changer la donne. 

Expliquer l'inexplicable

Au total, 39 % des patients qui ont survécu à un arrêt cardiaque ont parlé d’une perception de la conscience, sans pour autant avoir une mémoire explicite des événements. 

Selon les chercheurs, cela veut dire que plus de gens ont eu une activité mentale, mais ont perdu la mémoire à cause de dommages au cerveau ou des sédatifs. 

Parmi les gens qui ont affirmé avoir senti une conscience, certains ont senti de la peur et de la persécution, d’autres se sentaient calmes alors que certains avaient l’impression que le temps passait plus vite ou plus lentement. 

Pensez-vous que cette enquête soit suffisante pour prouver qu’il y a de la vie après la mort? Y croyez-vous?

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci : 

À la recherche de lieux hantés : Visite du Château Ramezay de Montréal

Source(s) image(s):
Reanimation via Shutterstock

Commentaires