Si vous savez un peu comment « fonctionne » une femme, vous avez sans aucun doute déjà entendu parler du point G, de l’orgasme vaginal ou clitoridien. Selon des chercheurs, toutes ces appellations seraient tout simplement incorrectes!

À LIRE AUSSI : 9 choses que vous faites et qui l’empêchent d’avoir un orgasme

D’après une nouvelle étude parue dans le journal Clinical Anatomy, on devrait parler maintenant uniquement d’orgasme masculin et d’orgasme féminin. Les autres termes fréquemment utilisés n’auraient plus leur raison d’être. Youpi! On va enfin arrêter de se casser la tête avec toutes ces expressions!

Mais comment sont-ils arrivés à cette conclusion pour le moins inusitée? En fait, selon les scientifiques, la clé de l’orgasme féminin serait le clitoris et uniquement le clitoris. Vous avez bien lu! Après tout, il s’agit, et on ne vous apprend rien ici, de la zone la plus érogène du corps féminin. 

Les chercheurs vont même jusqu’à affirmer que toutes les femmes pourraient ultimement avoir un orgasme si cette zone était stimulée correctement. 

Cela veut donc dire, selon l’étude, que la majorité des femmes dans le monde n’aurait pas d’orgasme durant la pénétration. Oui, on le sait, ce n’est pas facile à entendre!

D’après le coauteur de l’étude, le Dr Vincenzo Puppo, lorsque l’homme atteint le 7e ciel, cela ne veut pas dire que c’est la fin du sexe pour la femme. Il est toujours possible de continuer à l’embrasser et à la caresser, et ce, presque de façon infinie. Des actes sexuels sans coït après l’orgasme de l’homme peuvent donc conduire à un orgasme chez la femme. À vous de voir, cependant, si vous avez l’énergie pour le faire…

Enfin une solution aux problèmes sexuels de la femme? 

Cette découverte pourrait également avoir des liens avec les problèmes sexuels de certaines femmes. Ce serait maintenant le clitoris qui en serait le responsable. D’ailleurs, une autre étude, parue plus tôt cette année, avait révélé que la grosseur du clitoris pouvait avoir un impact sur les capacités d’une femme à atteindre ou non le 7e ciel. Celles qui avaient de la difficulté étaient reconnues pour avoir un clitoris plus petit que la moyenne et situé plus loin du vagin.

On espère, messieurs, que cette nouvelle ne va pas trop chambouler vos habitudes dans la chambre à coucher… Mais bon! Si c’est pour permettre à votre amoureuse d’atteindre le 7e ciel plus rapidement, ça vaut peut-être la peine d’essayer… Qu’en pensez-vous, les gars?

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci : 

Pour bien comprendre l'orgasme féminin...

Source(s) image(s):
Orgasme femme via Shutterstock

Commentaires