BORNES ÉLECTRIQUES

Il y a quelques jours, vous avez peut-être lu la nouvelle étude publiée dans le « Journal of Sexual Medicine » disant que les lesbiennes atteignent plus fréquemment l’orgasme que les femmes hétérosexuelles. Bon... pour tous les hommes en couple avec des femmes, c’est vrai que ça peut faire mal. Toutefois, au lieu de jalouser les lesbiennes, pourquoi ne pas tenter d’apprendre d’elles? Évidemment, on ne peut pas reproduire tout ce qu’elles font dans la chambre à coucher, mais il y a au moins 6 trucs qui peuvent nous inspirer.

À LIRE AUSSI : Les femmes aiment plus regarder les vidéos XXX de lesbiennes que les hommes?!

Mettre son ego de côté

Contrairement aux femmes, nous voyons le sexe comme une quête ou une mission à accomplir, l’objectif principal étant l’orgasme de sa partenaire. Par exemple, lorsqu’un homme fait une gâterie à son amoureuse, il n’a qu’un objectif en tête : lui faire atteindre le 7e ciel le plus rapidement possible. 

Ce n’est pas tout à fait vrai dans les couples de même sexe. Évidemment, l’orgasme demeure important, mais ce n’est pas une fin en soi. Les couples essaient d’abord de se « connecter » et n’essaient pas d’accomplir quoi que ce soit. Dans bon nombre de cas, les lesbiennes essaieraient de faire plaisir à leur partenaire, tout simplement. 

Prendre son temps 

Le sexe (sauf peut-être à l’occasion les « p'tites vites ») n’est pas un sprint. Quand nous sommes excités, nous avons tendance à sauter quelques étapes et à passer directement du point A au point Z. Habituellement, les femmes aiment que ce soit un peu plus lent que les hommes. Elles ont besoin de caresses, de baisers, et sentir qu’il y a une connexion. 

Connaître son corps

Une femme qui fait l’amour à une autre femme a plus de chance de connaître le corps de sa partenaire puisqu’elle a les mêmes organes sexuels. Certaines lesbiennes vous diront que c'est totalement faux. Il reste que les hommes sont moins familiers ou parfois moins à l'aise avec une femme, surtout s’ils n’ont pas beaucoup d’expérience dans ce domaine. 

Vous pourriez évidemment lire une tonne de livres pour tenter de connaître l'anatomie féminine du bout des doigts, mais le mieux est de passer à la pratique. Après tout, chaque femme est différente! N’ayez pas peur d’explorer son corps. Baladez vos mains en bas et en haut. Bien vite, vous connaîtrez les endroits où elle aime se faire toucher et ceux qu’il vaut mieux éviter. 

La pénétration n’est pas obligée d’être au centre de l’acte

Comme l'a révélé une étude parue cette semaine, il n’y aurait pas d’orgasme vaginal, mais seulement un orgasme féminin. Étant donné que la pénétration ne fait pas partie du sexe des lesbiennes (on ne parle pas ici des jouets sexuels), celles-ci font appel à leur créativité pour faire plaisir à leur partenaire. 

Nous, les hommes, plaçons souvent la pénétration au premier plan. Cependant, il pourrait être bien de s’inspirer de leur imagination. Il ne faut pas avoir peur d’expérimenter, à condition, bien sûr, que votre amoureuse soit prête à vous suivre sur ce terrain.  

L’orgasme n’est pas une fin en soi

On ne vous apprend rien en vous disant que les femmes peuvent avoir plus d’un orgasme. Évidemment, sur ce plan, nous ne pouvons pas rivaliser avec une femme. En revanche, on peut toujours tenter de procurer plus d’un orgasme à sa partenaire. En effet, il faut s’enlever de la tête que lorsqu’elle a eu un orgasme, nous avons terminé notre travail et que l'on peut se coucher sur notre côté du lit et s'endormir jusqu'au lendemain matin.

En fait, elle peut devenir de plus en plus excitée à mesure que vous lui faites plaisir. Vous allez voir, ça risque d’être un peu différent de la routine! Par contre, ça vaut la peine! Vous passerez probablement un très bon moment tous les deux.

Elle veut être impliquée

Parfois, un homme considère un peu la femme comme un « objet » au lit. Il lui fait l’amour sans trop l’impliquer. Elle se contente de « recevoir » ce qu’il lui offre. Or, dans les couples lesbiens, les deux femmes sont impliquées, la plupart du temps. La prochaine fois que vous irez vous amuser dans la chambre à coucher avec elle, faites-lui vraiment sentir que vous faites ça à deux, qu’elle y participe activement.

Ça semble simple pourtant... Il s'agit de le mettre en pratique.

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci : 

10 choses stupides à ne pas dire à une lesbienne

Source(s) image(s):
Lesbian sex via Shutterstock

Commentaires