MONTRÉAL – La valeur des résidences situées en Floride devrait continuer à augmenter au cours des prochaines années, ce qui favorisera les Québécois qui y possèdent une propriété, selon une étude de la BMO.

Dans l'ensemble, les prix des maisons aux États-Unis ont augmenté de 20 % au cours des deux dernières années. Ce rattrapage est toutefois inférieur à la chute amorcée depuis leur sommet de 2006, selon l’enquête.

La Floride reste très populaire auprès des Canadiens, qui sont les acheteurs étrangers les plus nombreux dans cet État. Plus de 500 000 Canadiens y détiennent actuellement des biens immobiliers. Il faut dire que les prix des maisons floridiennes demeurent bas par rapport à ceux de l’immobilier canadien. Le prix médian d’une résidence est de 124 000 $ aux États-Unis tandis qu’il atteint 255 000 $ au Canada.

Les régions les plus populaires sont notamment celles de Sarasota-Bradenton-Venice, Orlando-Kissimmee, Miami-Ft. Lauderdale-Palm Beach, Cape Coral-Ft. Myers, Tampa-St. Petersburg et Naples-Marco Island.

«Nous prévoyons que les prix des maisons appartenant à des retraités dans cet État seront plus élevés que la moyenne nationale, en raison du nombre croissant de retraités, de l'abondance de capital d'origine étrangère et de taux d'intérêt moins élevés», a expliqué Jack Ablin, chef des placements, BMO Banque privée Harris.

Par rapport à leurs sommets de 2006, les prix ont diminué de 34 % à Tampa, de 30 % à Phoenix, de 43 % à Las Vegas et de 52 % à Miami.

Source: Agence QMI

 

Source(s) image(s):
Agence QMI

Commentaires