BORNES ÉLECTRIQUES

Ce n’est pas parce que l’on croit en Dieu que l’on ne regarde pas de vidéos pour adultes... En fait, selon une étude de l’Université Brock en Ontario, les croyants regarderaient plus de matériel X que les athés!

À LIRE AUSSI : Les vérités du XXX

Mais comment les chercheurs sont-ils arrivés à cette conclusion étonnante? Ils ont analysé pendant deux ans des données de recherches de mots de Google provenant des différents états américains. Ils ont ensuite séparé les états  selon leur « religiosité » et leur « conservatisme ».

Les états conservateurs préfèraient utiliser des termes spécifiques comme « XXX » ou « Sexe homosexuel », alors que ceux qui se considéraient comme croyants recherchaient des termes sexuels plus généralisés. Sur le moteur de recherche, ils utilisaient aussi plus de mots considérés comme pornographiques que les états plus libéraux.

Évidemment, cela bouleverse légèrement les « croyances » véhiculées dans notre société sur les personnes pratiquant une religion. Selon certains préjugés, une personne qui va à l'église tous les dimanches ne regarderait pas de vidéos pour adultes, car elle sait que ce n'est pas bien.

Attention! Il ne faut pas non plus généraliser. Cela ne veut pas dire que les chrétiens sont tous des obsédés. Loin de là. 

Les chercheurs ont, en effet, une autre explication. Il se pourrait aussi que ce soit les citoyens plus « libéraux » vivant dans des états plus religieux qui fréquenteraient les sites X. Ils feraient de plus longues recherches étant donné qu’ils vivent dans un environnement sexuellement plus strict. 

D'autres études sur la question

Ce n'est pas la première fosi que les chercheurs s'intéressent à la question. Dans les dernières années, d'autres études se sont penchées sur la consommation de matériel X par les gens se disant plus conservateurs. 

Par exemple, une étude parue plus tôt cette année par Homegrown Video, affirmait qu’un tiers des vidéos X faites maison provenait de la Bible Belt, une région située dans le sud des États-Unis et composée de plusieurs états se réclamant d’un « protestantisme rigoriste ». 

De plus, en 2009, Benjamin Edelman, un professeur d’économie de la prestigieuse Université Harvard avait dressé un portrait du lieu de résidence des abonnés des sites pour adultes. Il avait trouvé que le taux d’abonnés était plus élevé en Utah et au Mississippi, des états très conservateurs. 

D’après lui, les abonnements étaient plus fréquents dans les états qui avaient des lois plus conservatrices sur la sexualité. 

Dans le même ordre d’idée, une étude du groupe de recherche californien Barna, avait révélé que 64 % des hommes chrétiens et 15 % des femmes chrétiennes regardaient des vidéos pour adultes au moins une fois par mois. Du côté des athées, 65 % des hommes et 30 % des femmes regardaient du X. La différence entre les deux groupes, surtout du côté des interneutes masculins, est très faible.

Selon Joel Hasch, le fondateur et président du groupe Prove Men Ministries, qui a commandé l’enquête de Barana, ces résultats prouvent que le X « est addictif ». Il s’agit, d’après lui, d’un problème qui n’affecte pas seulement les individus, mais aussi les familles. 

En tout cas, comme on peut le voir, nul n'est à l'abri du X!

Sources : Daily Mail et National Post. 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci : 

XXX : Les femmes aiment plus regarder les vidéos de lesbiennes que les hommes?!

Source(s) image(s):
xxx via Shutterstock

Commentaires