Si la plupart des sites de rencontre sont gratuits, il faut souvent payer pour accéder aux fonctions les plus intéressantes, comme celles permettant d’envoyer des messages à quelqu’un. Un site de rencontre a utilisé une méthode douteuse pour pousser les gens prendre un abonnement payant.

À LIRE AUSSI : Les photos de sites de rencontre les plus étranges!

Imaginez. Une jolie femme à deux pas de chez vous vous envoie un message par l’entremise d’un site de rencontre pour montrer son intérêt envers vous. Malheureusement, vous êtes incapable de répondre à son message. Vous décidez donc d'opter pour un abonnement payant. Puis, pour une raison inconnue, elle ne retourne pas vos messages. Vous êtes déprimé et avez l’impression d’avoir payé pour rien.

Cette tactique douteuse aurait été utilisée par une entreprise britannique, JDI Dating Ltd, qui compte 18 sites à travers le monde. Elle utilisait des profils générés par ordinateur pour obtenir plus d’abonnés payants. 

L’un de ces faux profils représentait une femme connue sous le nom de « HeidiHi ». Elle se décrivait comme une femme avec des courbes de 26 ans et avec des cheveux blonds. Elle se disait facile à vivre et recherchait des hommes âgés de 23 à 53 ans. On se doute qu’avec une telle description, plusieurs hommes aient mordu à l’hameçon. 

Plusieurs utilisateurs ont donc payé de 10 $ à 30 $ un abonnement « prémium » pour entrer en contact avec une personne qui n’existait pas vraiment. Le pire, c’est que l’entreprise ne disait pas aux gens qu’il allait être chargé tous les moins, et ce, juste à temps qu’ils annulent leur abonnement. Et pour éviter des frais supplémentaires, ils devaient annuler leur abonnement dans un certain laps de temps.

Récemment, la Federal Trade Commission a condamné l’entreprise à une amende de 616 165 $. Espérons que ça serve de leçon aux autres sites qui seraient tentés de faire la même chose!

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci : 

Cette blonde est trop belle pour les sites de rencontre

Source(s) image(s):
Site de rencontre via Shutterstock

Commentaires