BORNES ÉLECTRIQUES

La vie est une salope… une vraie! Vous pouvez vous imaginer la pire salope (ou salaud) de tous les temps dans votre existence, mais personne ne peut rivaliser avec la vie. Elle peut être si joyeuse un jour et nous rentrer dedans comme un train (sans Josélito SVP) dès le lendemain. Juste pour nous démontrer que rien n’est acquis, tout est à refaire! Dans ces moments-là, on se dit : « Maudit que j’aimerais ça changer de vie… » Eh bien moi, je vais le faire!

À LIRE AUSSI: Humour : La grippe d'homme...

Il y a quelques semaines, je me promenais sur la rue Saint-Jean à Québec… Il faisait un soleil radieux au point qu’on oubliait que l’hiver et ses maudits pneus obligatoires arrivaient à grands pas! Je venais de faire l’amour, de boire une bonne pinte de Guinness au pub St-Patrick et il y avait le groupe The Brains dans mes écouteurs. Le bonheur, quoi! Soudainement, je vois un gars dans la vingtaine assis par terre avec un chien amaigri et sa pancarte : « De l’argent pour nourrir mon chien SVP! » Je m’arrête près de lui, fouille dans ma poche et lui donne un 2 $ dans son verre à café vide… Une bonne action pour compléter cette journée parfaite! Et je poursuis ma route… souriant comme le joker dans un jeu de cartes neuf!

Un peu plus loin, j’arrête dans une boutique pour magasiner potentiellement une casquette… Probablement celle des Giants de San-Francisco… En principe, il me reste une quarantaine de dollars dans mes poches. Lorsque vient le temps de payer, je ne trouve plus mon argent. Mes poches sont vides! Un peu paniqué, je réfléchis à ma journée :

Ok mon Mike, tu avais 60 $ dans tes poches ce matin, moins 6 $ pour le stationnement, moins 10 $ pour la pinte de Guinness, moins 2 $ à l’itinérant… l’itinérant!!! C’est lui!!! J’ai dû l’échapper en sortant mon argent de mes poches!!! C’est la faute à ces maudits jeans aussi serrés que le budget d’un assisté social… Tu sors un truc de tes poches et tout le reste sort avec. VITE! Je cours immédiatement vers lui en espérant qu’il n’est pas parti! Heureusement, il est toujours là, mangeant un sous-marin de dépanneur… son chien en avait un aussi! J’imagine que ce dernier déteste les hot-dogs…

« Excuse-moi! Aurais-tu trouvé 40 $ par terre tantôt? » Il me répond que oui! « Ben c’est à moi! J’aimerais le récupérer SVP, je dois acheter ma casquette avec ça! » Il me dit qu’il n’y a rien qui prouve que l’argent qui est apparu devant lui à la suite d'un coup de vent venait de mes poches!  J’ai beau être aussi en colère qu’un taureau qui s’est fait marcher sur un testicule… il a raison! C’est dur à prouver! Avant de partir, j’ironise en lui disant que dans le fond, ce n’est peut-être pas MON 40 $ qu’il a trouvé par terre… c’est sûrement celui d’un autre quidam! Il me répond que c’est peut-être la journée internationale des 40 $ perdus au vent! Hors de moi, pour ne pas dire en (imaginez un blasphème de votre choix), je tourne les talons et je m’en vais vers la boutique de casquettes…

« HEY! » me lance-t-il!

Quoi? « C’est moi qui l’ai ton 40 $ » complète-t-il… Bon, enfin quelqu’un d’honnête! Je suis soulagé… Avec l’achat de mes pneus d’hiver, mes immatriculations et l’arrivée future de Noël, je n’ai pas de cadeaux à faire avant le temps. Il poursuit… « Je vais te le rendre à une seule condition : Que l’on change de vie pendant 24 h! » QUOI?!? Non, ce n’est pas vrai que pour 40 $, tu vas aller rester chez moi, manger ma nourriture, te laver dans mon bain, dormir dans mon lit chaud… Euh… Changer de vie pendant 24 h?!? Pourquoi pas? Ces temps-ci, je vis des trucs difficiles et je n’arrête pas de dire à tous les dieux que le ciel peut porter que je désire changer de vie… Comme je ne vois pas de risque possible, essayons ça pour 24 h! Défi accepté!

Samedi prochain, je serai sur la rue Saint-Jean en train de mendier alors que ce dernier sera chez moi. L’entente est de 10 h le samedi matin à 10 h le dimanche… 24 h complètes! Je dois vous avouer que ça me fait un peu peur mais en même temps, c’est terriblement excitant comme expérience!

Lors de mon prochain texte, dans deux semaines, je vous raconterai mes 24 h dans la peau d’un itinérant. D’ici là, si vous êtes de Québec (ou en visite dans le coin), venez me porter un petit 2 $ dans ma tasse à café samedi et surveillez bien vos poches… Un 20 $ de perdu est si vite arrivé!

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

Histoire touchante: Un chien adulte dans le corps d'un chiot est venu chercher de l'aide...

 

Source(s) image(s):
Lessard 2014 (c)

Commentaires