Même si ce n’est pas le lieu le plus « sexy » au monde, plusieurs fantasment d’avoir du sexe dans la bibliothèque d’une université. Bien évidemment, il faut faire attention pour ne pas se faire attraper par la bibliothécaire au risque de passer un mauvais quart d’heure…

À LIRE AUSSI : L'érotisme à travers le temps : les tabous du sexe

Une étudiante de l’Université de Newcastle en Australie a eu la drôle d’idée de tenir un petit spectacle de sexe en solitaire devant son ordinateur. Au lieu de se cacher dans les toilettes, elle a préféré emprunter la bibliothèque de l’établissement. 

Son petit spectacle était diffusé sur un site Internet payant. De la promotion avait également été faite sur les médias sociaux. Le seul problème, c’est que son « show » a été interrompu avant la fin par un membre du personnel. Dommage pour ceux qui avaient déjà été facturés...

Bien sûr, l’étudiante a été obligée d’arrêter et s’est fait sortir de la bibliothèque. En revanche, on ne connait pas encore les sanctions auxquelles elle s'expose. 

Il reste que l’université s’est montrée très déçue qu’une étudiante utilise le réseau Internet de l’école d’une manière inappropriée. Selon un responsable de l’établissement, ils ont un code de conduite qui interdit ce genre de comportement. 

Le reste des étudiants de Newcastle pourront étudier sans problème dans la bibliothèque sans avoir peur d’attraper une maladie vénérienne, car les dirigeants de l’université ont fait nettoyer la salle où elle se produisait à la vapeur

Selon le président de l’association étudiante de l’université, cet incident montre que les étudiants ont besoin d’un meilleur support financier. Il faut dire que plusieurs étudiantes s’inscrivent sur des sites de rencontre de « suggar daddy » dans l’espoir qu’ils financent leurs études. 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci : 

20 faits surprenants sur la masturbation

Source(s) image(s):
Masturbation via Shutterstock

Commentaires