Mes Dinky, c’est le nouvel album de la collection Pomelo de la Pastèque. Si vous n’êtes pas familier avec cette collection, disons simplement qu’il s’agit de guides faussement pratiques traitant de divers sujets comme les fruits exotiques ou l’arrêt du tabagisme. Ce nouveau livre écrit par Rémy Simard est le quatrième titre de cette drôle de collection et s’attarde au monde des collectionneurs, et plus précisément à la collection de petites voitures.

Mes Dinky, c’est quoi?

Si vous ne vous êtes jamais intéressé aux petites autos, le titre du livre peut vous sembler étrange. Cependant, et comme l’auteur l’explique très bien, Dinky est une marque d’autos miniatures anglaises qui a eu beaucoup de succès de 1950 et 1970. Aujourd’hui, certaines de ces petites voitures valent plusieurs centaines, voire plusieurs milliers de dollars. On ne rigole pas avec ces jouets!

Rémy Simard est l’un de ces hommes qui ont décidé de passer une grande partie de leur vie à trouver, acheter et vendre ces petites autos. Et dans son livre, il nous explique justement comment y arriver. Tous les aspects de la vie d’un collectionneur sont traités comme le fait de bien se documenter, l’achat par correspondance, l’importance de la boite et la restauration.

En fait, l’album prend une tournure très personnelle puisqu’il nous explique un peu son cheminement comme collectionneur. Il commence à l’enfance, puis saute à la vie adulte. Comme il nous explique, à l’adolescence, il ne s’intéressait plus à ces petites autos.

Drôle ou sérieux?

Le guide ne se prend jamais trop au sérieux et contient plusieurs petites blagues (mettant surtout en scène la relation qu’il a avec sa femme). On sent que l’auteur vit bien avec sa vie de collectionneur et sait rire de sa passion.

Il reste que Mes Dinky m’a semblé plus « informatifs » et moins rigolos que les autres titres de la collection Pomelo. Malgré ça, je dois avouer que c’est l’un de mes favoris. Je ne suis pas un collectionneur de petites autos, mais quand j’étais petit, comme beaucoup de gars de mon âge, je passais beaucoup de temps à quatre pattes dans le salon avec mes amis à faire rouler mes autos et à m’imaginer des pistes de course. L’album m’a rappelé de beaux souvenirs d’enfance.

En ce qui concerne les illustrations, Mes Dinky nage entre deux styles : plus sérieux (pour les reproductions d’auto) et plus caricatural pour les personnages et la mise en scène. Étonnamment, les deux vont bien ensemble et on ne ressent pas de coupures. Ça permet également à l’album de ne jamais être trop lourd ou encore trop superficiel. Et quand il dessine une voiture, on sent toute la passion qui l’anime. C’est merveilleux!

Verdict

Mes Dinky ne fera pas de vous un collectionneur chevronné. De toute façon, ce n’est pas ça son but. Par contre, avec humour et légèreté, il pourra vous donner quelques trucs intéressants du métier. Et si vous n’avez jamais rien collectionné de votre vie, ce livre vous donnera sûrement envie d’aller faire un petit tour dans votre sous-sol à la recherche de ces vieilles boites remplies de jouets et de jeux de votre enfance. Bon! Je dois vous laisser maintenant, j’ai du ménage à faire, moi!

Mes Dinky
Rémy Simard
La Pastèque
104 pages


Cote : 4 étoiles sur 5.

À noter que Rémy Simard sera au salon du livre au kiosque de La Pastèque (246) samedi et dimanche.

 

Source(s) image(s):
La Pasteque

Commentaires