Dimanche soir dernier, Symantec, l’entreprise en sécurité informatique bien connue pour son antivirus Norton, a annoncé avoir découvert Regin, un redoutable logiciel malveillant créé pour collecter différentes données.

À LIRE AUSSI : Fièvre Ebola : La verra-t-on un jour au Québec?

D’après le site The Intercept, le cheval de Troie serait tellement complexe, qu’il aurait été créé par des États. En fait, les auteurs de ce virus seraient les agences de renseignement américaine et britannique. Les États-Unis et le Royaume-Uni l’auraient notamment conçu pour pouvoir espionner le réseau public de télécommunications belge Belgacom, ainsi que l’Union européenne. Des mois, voire des années auraient été nécessairement pour son développement, croit, de son côté, Symantec. 

Mais ce n’est pas tout. Depuis qu’il est en service, Regin aurait causé des brèches de sécurités dans une dizaine de pays, dont l’Arabie Saoudite et la Russie. 

Regin est un virus très « flexible » puisqu’il peut causer un nombre impressionnant d’attaques comme la capture d’écran, la prise de contrôle d’une souris et du curseur, le vol de mot de passe, la surveillance du trafic d’un réseau et la récupération de fichiers supprimés.

Malheureusement pour nous, Regin vise aussi les PME et les particuliers. Personne ne semble être à l’abri : hôtels, compagnie de transport aérien, opérateur, etc. 

La première version de ce logiciel malveillant serait en circulation depuis 2008 avant d'avoir été arrêtée en 2011. Une nouvelle version aurait été lancée en 2013. 

« Dans le monde des virus informatiques, rares sont les exemples qui peuvent être réellement considérés comme révolutionnaires. Ce que nous avons là en fait partie », a déclaré Symantec dans son rapport dimanche sur Regin. Inutile de dire que ça donne froid dans le dos de lire ça, surtout quand ça vient d'une entreprise de sécurité…

Pour le moment, on ne sait pas exactement combien d’ordinateurs de particuliers ont été infectés. Tout ce que l’on sait, c’est qu’environ une centaine de PC aurait été compromis. Mais ça ne pourrait être là que la pointe de l’iceberg…

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci : 

Fonte des glaces : Un virus vieux de 30 000 ans émerge de le Sibérie

 

Source(s) image(s):
Virus informatique via Shutterstock

Commentaires