On le dit souvent, on ne sait jamais exactement ce que l’on mange quand c'est quelqu'un d'autre qui prépare la nourriture pour nous... Cette histoire épouvantable dépasse les limites de l'imagination. Une chose est sûre, on ne s’attendrait pas à manger de la chair humaine dans des pâtisseries. Et pourtant, c'est une histoire horrible qui est arrivée à des Brésiliens.

À LIRE AUSSI : Les Sunset Strip Killers : Quand la perversité sexuelle dépasse l'horreur

Jorge Beltrao Negromonte da Silveira, sa femme et sa maîtresse faisaient partie d’une secte. Mais pas n’importe laquelle! Celle-ci, inspirée probablement du nazisme, avait comme objectif de « purifier » la population en réduisant ses membres. 

Par contre, contrairement à ce qui se passait en Allemagne durant la Deuxième Guerre mondiale, le trio ne tuait pas des invalides ou des juifs. Ils préféraient s’attaquer à de jeunes femmes. 

En fait, ils les attiraient chez eux avec une annonce disant qu’ils recherchaient une nounou. Quand les femmes arrivaient dans leur maison, elles se rendaient compte qu’elles n’avaient pas été du tout convoquées pour ça.

L’homme et les deux femmes exécutaient leurs invitées puis, pour dissimuler plus facilement leur cadavre, les démembraient. Ensuite, ils enterraient les plus gros « morceaux » dans leur jardin. Ils gardaient le « meilleur » pour leur voisin. En effet, ils préparaient, avec la chair de leurs victimes, des empadas, des pâtisseries brésiliennes. Ils faisaient ensuite le tour du quartier pour les vendre. 

Heureusement, la justice a fini par mettre le grappin sur ces gens. Le trio infernal a écopé d’une peine de 20 ans de prison.

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci : 

Dossier criminel : Albert Fish, le tueur en série aux déviances sexuelles extrêmes!

 

Source(s) image(s):
HuffPost

Commentaires