Dès les premiers temps des civilisations humaines, le problème de l’hygiène dentaire s’est posé. Que ce soit en raison de la carie dentaire ou d’un accident, les dents ne se régénèrent pas et il faut en prendre soin ou les remplacer le cas échéant. Pas le choix, sinon on doit endurer d’insupportables douleurs et manger de la purée le reste de nos jours… Voici donc un bref survol de ce qui s’est fait dans le domaine dentaire au cours des derniers millénaires jusqu’à une époque récente.

À LIRE AUSSI : Est-ce que votre mâchoire vous crée des problèmes?

Maux de dents en Égypte et dans l’Antiquité

On sait aujourd’hui, grâce à des ouvrages sur papyrus, que l’hygiène dentaire existait aux temps de l’Égypte ancienne. On y parlait de divers traitements contre les maux de dents et aussi de cas d’obturations (ancêtre du plombage) à base de terre de Nubie, de silicate de cuivre hydraté, d’éclats de pierre ou de blocs d’or massif. Mais l’extraction des dents ne se pratiquait pas. À la même époque, on a retrouvé les premières prothèses dentaires sculptées dans l’ivoire et reliées par des fils d’or, il y a 2600 ans; une invention étrusque.

La science arabe au Moyen Âge

Cette période plutôt sombre de l’histoire européenne en ce qui a trait à la médecine fait que ce sont les Arabes qui ont pris l’avance dans tout ce qui touche la médecine, y compris les dents. Le scientifique arabe Rhazés, au Xe siècle, donnera des conseils sur le nettoyage des dents après les repas à l’aide d’un bâtonnet et d’une poudre dentifrice. Il fera aussi des obturations des cavités avec un mastic fait d’une résine. Un autre Arabe, Abulcasis (936-1013), s’opposera à l’extraction des dents par la mise en place de soins appropriés. Il fera le remplacement de dents manquantes par des dents de substitution en os de bœuf sculptés.

En Europe, il faut attendre la Renaissance pour voir le domaine évoluer. Ambroise Paré (1516-1550) innove avec une prothèse amovible faite de fémur de bœuf. Il fait aussi des dents artificielles faites d’os de bœuf, de cheval, de cerf ou de dents d’animaux exotiques comme le morse, l’éléphant et le narval. Cela donnera naissance au premier dentier en 1560, constitué de dents humaines fixées sur de l’ivoire et installées en bouche avec des fils d’argent, d’or ou de soie. J’imagine le goût…

Le début de la denturologie moderne

Avec le XVIIIe siècle et ce que l’on appelle le « Siècle des Lumières » viendront des avancées majeures en médecine et aussi sur la santé des dents. Celui qui est considéré comme le père de la denturologie moderne, Pierre Fauchard, publiera un ouvrage important en 1728 : Le chirurgien dentiste. Ce dernier y fait mention de techniques de plombages faits d’étain, de plomb (super toxique!) et d’or, et y reconnaît le sucre comme source de carie dentaire. Un grand homme de ce siècle en mesurera toute l’importance pour n’avoir plus qu’une dent dans la bouche; George Washington perdra ses dents dès l’âge de 22 ans en raison de son goût prononcé pour la canne à sucre et portera un dentier, mais pas en bois comme le veut la légende. L’image en en-tête de cet article nous montre un de ses dentiers! C’est d’ailleurs en 1788 que nous voyons l'arrivée du dentier en céramique.

Prévenir au lieu de guérir

Au cours du XIXe siècle, on voit l’apparition du bridge (pont) et de l’amalgame (moins toxique que le plomb), mais aussi des règles d’hygiène qui visent à prolonger la vie des dents saines. L’arracheur de dents, médecin ou charlatan, sévira jusque dans les années 30 au XXe siècle. Aujourd’hui, beaucoup de chemin a été fait et se fait encore. Il faut toutefois reconnaître qu’à notre époque, le travail n’est pas terminé et que ce sera toujours un combat d’avoir des dents saines, malgré toute la technologie et la sensibilisation chez les jeunes dans les écoles.

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

Lutte contre la grippe et autres maux : les remèdes de grands-mères

Liens :

laboratoire-dentaire-sinard.com

www.academiedentaire.fr

fr.wikipedia.org¸

www.homeoint.org

 

Source(s) image(s):
Arracheur de dent
Dentier de George Washington
Remèdes de grands-mères

Commentaires