BORNES ÉLECTRIQUES

 

 

Voilà près de 10 ans que la magnifique série écrite et illustrée par le duo de Français Régis Loisel et Jean-Louis Tripp, Magasin Général, accompagne les lecteurs de bandes dessinée. Nous y suivons le quotidien des habitants du petit village de Notre-Dame-des-Lacs dans les années 20. Mais comme toute bonne chose a une fin, Casterman a récemment publié le neuvième et dernier tome de cette fabuleuse fresque sociale.

Tout va bien… ou presque!

Même si Notre-Dame-des-Lacs n’a plus de maire, tout semble aller pour le mieux au village. Les femmes attendent avec impatience le retour de leurs hommes partis travailler dans les bois. Et elles entendent bien célébrer comme il se doit leur arrivée. Chacune compte enfiler une superbe robe digne des plus beaux magasins de Montréal. 

Marie, l’une des principales protagonistes de cette série, est enceinte d’un « inconnu ». Tous se demandent bien quand elle va finir par accoucher. Mais ça ne devrait plus tarder…

Un dessin toujours aussi merveilleux

Dans la majorité des bandes dessinées, on retrouve un scénariste et un dessinateur. Comme vous le savez peut-être, si vous suivez cette série depuis ses débuts, ici, les deux auteurs ont un double chapeau. Chacun s’occupe à la fois du scénario et du dessin. 

Comme toujours, leur style « fusionné » donne quelques choses de très intéressant. Le dessin mélange habilement sensibilité, authenticité et réalisme. Certes, les personnages ont des traits parfois caricaturaux (surtout des gros nez), mais ça n’enlève rien à l’intensité de l’oeuvre. 

Attention toutefois. Les auteurs n’ont pas voulu nous offrir, comme dernier tome, un album lourd et inutilement mélodramatique. Notre-Dame-des-Lacs respire la sérénité. Je dirais même que c’est comme une bouffée d’air frais en ce mois de décembre un peu tristounet. 

Les personnages sont également toujours aussi humains. Et c’est cette grande simplicité qui les rend si attachants. Ils ne connaissent pas l’hypocrisie, les mensonges ou le mal. Ce sont de bons vivants qui ne souhaitent, qu’au fond, aider leurs prochains.

On retrouve, comme toujours, des expressions typiquement québécoises (adaptées par Jimmy Beaulieu). Certaines sont même accompagnées d’une note de bas de page pour permettre à nos amis de l’Europe de pouvoir saisir toutes les subtilités de notre franc parlé. Il ne faut pas oublier, après tout, que Magasin Général connait un bon succès dans le vieux continent.

Pour ce dernier album, Loisel et Tripp nous proposent, à la fin, 28 pages de supplément. Ce « bonus » prend la forme d’un album de photos montrant les principaux personnages. On pourra ainsi apprendre ce qui est arrivé à certains protagonistes après les événements de Notre-Dame-des-Lacs. Un beau cadeau pour les fans de la première heure!

Verdict

Je ne vous cacherai pas que j’ai eu un pincement au coeur lorsque j’ai tourné la dernière planche. Je m’étais beaucoup attaché aux habitants de ce petit village fictif québécois. Ça démontre quand même une grande maturité de la part des auteurs qui n’ont pas voulu étirer inutilement la sauce. Et je les remercie énormément pour ça.

 

Magasin Général - Notre-Dame-des-Lacs

Régis Loisel et Jean-Louis Tripp

94 pages + 28 pages de supplément

Casterman 

 

Cote : 4,5 étoiles sur 5.

Source(s) image(s):
Casterman

Commentaires