La plupart des oeuvres de fiction mettant en scène l’Empire romain se déroulent en Europe. Par contre, on oublie parfois que Rome s’est étendu beaucoup plus loin que la vieille Europe. Des Romains ont, par exemple, été jusqu’en Égypte. Pour L’Expédition, Richard Marzano et Marcelo Frusin ont voulu explorer cette facette de l’histoire en campant leur histoire en Égypte, mais aussi (et surtout) beaucoup plus au sud de cet État, dans des contrées reculées…

Une mission particulière

Égypte, an 739 après la fondation de Rome. Après avoir découvert une mystérieuse embarcation dans laquelle se trouvait le corps d’un homme étranger de tous et semblant provenir d’une civilisation jusqu’ici inconnue, Marcus Livius, un officier romain, se voit confier une mission secrète par le centurion Caïus Bracca : monter une expédition pour trouver l’endroit où est bâtie cette fameuse civilisation. 

Cette expédition n’est pas organisée dans un but scientifique ou géographique. Assoiffé de pouvoir et de richesse, le centurion croit que cette étrange civilisation cacherait mille et une richesses. Il faut dire que l’homme retrouvé mort n’était pas seul dans son embarcation. Il était « accompagné » de bijoux et d’or. 

Par contre, l’expédition doit se faire en secret. Marcus recrute une dizaine d’hommes - dont beaucoup de mercenaires - et fait semblant de déserter. Rapidement, la bande va découvrir un monde certes magnifique, mais aussi très dangereux. Tous n’auront pas la chance de revenir vivants. 

Dans le second tome, La révolte de Niangara, nous retrouvons Marcus et ses hommes. Rapidement, sa trop grande confiance en lui va le faire tomber directement dans un piège, et ce, même s’il avait été mis en garde par un habitant de la région, Dubaku. Ainsi tout le groupe va être mis en esclavage et forcé à travailler dans une grotte. Le travail est dur. La grotte risque de s’effondrer à chaque instant.

Mais le groupe n’est pas du genre à se laisser abattre. Il complote pour essayer de trouver un moyen d’échapper à leurs gardes…

Les Romains et l’Afrique

On ne peut que féliciter les auteurs qui ont décidé de camper leur histoire dans un lieu peu traité par les oeuvres « historiques ». En effet, le grand public connait peu de choses sur l’Afrique du temps des Romains. Et pourtant! Le continent regorgeait de civilisations qui vaudraient la peine aujourd’hui d’étudier. 

Entendons-nous bien, cependant. L’Expédition est avant tout une oeuvre d’aventure (et non pas éducative). Et, comme toute oeuvre de ce genre, l'action occupe une place importante. On a droit, par exemple, à des combats assez intenses contre des bêtes et des hommes. 

Mais qu'en est-il du scénario? Il y a de belles trouvailles, je l'admets! J’ai, par exemple, aimé la rivalité qu’il pouvait y avoir entre les différents membres du groupe de Marcus. D’ailleurs, Marcus lui-même est un personnage qui vaut le détour. Il a l’arrogance des Romains, mais on sent que cette expédition va le changer à jamais et modifier la perception qu’il avait du monde. 

Je dois tout de même admettre que le premier tome, Le lion de Nubie, m’a un peu déçu. L’histoire prend du temps à démarrer et avance peu. On a souvent l’impression que les protagonistes ne font que marcher et encore marcher. Heureusement, la cadence augmente dans le deuxième tome et on peut finalement embarquer pleinement dans l’histoire.

Le dessin de Frusin ne plaira pas également à tous. J’ai trouvé certaines illustrations trop sombres. En fait, les personnages ont souvent tellement d’ombre dans le visage que l’on a de la difficulté à les distinguer. On doit alors s’en remettre à leur costume. Mais le seul problème, c’est qu’à part Marcus, ils sont tous presque habillés de la même façon…

Verdict

Si vous vous êtes toujours intéressé à l’histoire des Romains, vous prendrez sûrement plaisir à découvrir cette histoire se déroulant dans un lieu plutôt inédit pour l’époque, l’Afrique. Il est vrai que le premier tome déçoit un peu, mais le second arrive à corriger quelques failles. Reste le dessin parfois trop « ombragé » qui ne fera pas l’unanimité. 

 

L’Expédition - Le lion de Nubie

Marcelo Frusin et Richard Marazano

56 pages

Dargaud

 

Cote : 3 étoiles sur 5.

 

L’Expédition - La révolte de Niangara

Marcelo Frusin et Richard Marazano

56 pages

Dargaud

 

Cote : 3,5 étoiles sur 5.

Source(s) image(s):
Dargaud

Commentaires