Le Humvee est sans aucun doute l’un des véhicules militaires les plus connus à travers le monde. On a pu en voir dans beaucoup de films américains de guerre. Si vous avez toujours eu envie de vous en procurer un, c’est votre jour de chance!

À LIRE AUSSI : Touchant: Lincoln a surpris un client avec un essai routier personnalisé de son MKC

L'armée américaine vient en effet de mettre aux enchères environ 4 000 Humvees usagés. Ces véhicules auraient été construits entre 1987 et le milieu des années 1990. 

La plupart des Humvees mis en vente proviennent de différentes bases militaires situées en sol américain. Ils n’ont donc pas servi au combat, mais plutôt au transport de matériel et de troupes. D’ailleurs, leur odomètre affiche une distance parcourue de 2 190 à 61 692 kilomètres.  

Il est peut-être bon de préciser que ces véhicules seront d’abord inspectés avant d’être mis en vente pour être sûr qu’ils n’ont pas de défauts. Ils n’incluront aucun équipement militaire comme une armure supplémentaire ou des mitraillettes. De plus, ils ne sont pas considérés comme étant en état de rouler sur les routes. Leurs nouveaux propriétaires ne devront les utiliser que dans des sentiers en dehors de rues et autoroutes.  

Si vous êtes intéressé, vous devez vous rendre sur IronPlanet. Vous devrez payer dans les trois jours de l'achat, vous arranger vous-même pour le transport et signer un accord dans lequel vous direz ce que vous comptez faire avec. Les enchères commencent à 10 000 $.

Les High Mobility Multipurpose Wheeled Vehicles (HMMWV ou Humvees) sont fabriqués depuis 1985 par AM General et ont remplacé la vénérable Jeep utilisée depuis la Deuxième Guerre mondiale. Le fabricant américain indépendant en aurait construit pas moins de 300 000 depuis, et ce, dans toutes sortes de configurations différentes. De 1992 à 2010, elle offrait une version pour les civils appelés Hummer.

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci : 

Découvrez ce que conduira le méchant dans le prochain « James Bond »

Source(s) image(s):
humvee (Stefano Tinti) via Shutterstock.com

Commentaires