BORNES ÉLECTRIQUES

Il y a quelque chose de fascinant et aussi de naïf dans l’univers des Elfes de la Vapeur. Bon, je me reprends, il y a quelque chose de simplement… magique dans l’univers des Elfes de la Vapeur. Un monde fantastique dans lequel on embarque si on aime la fiction, les choses étranges ou surnaturelles, mais qui peut aussi laisser totalement indifférent si on est trop terre à terre. Où vous situez-vous?

À LIRE AUSSI: 5 bandes dessinées à lire durant les Fêtes

Personnellement, j’ai plongé dans ce roman que j’ai trouvé délicieux, un peu envoûtant avec une certaine réserve. Pour moi, cet univers créé par deux charmants Elfes, les plus sympathiques que j’ai rencontrés, représente une fiction remplie de potentiel, une sorte de monde parallèle au nôtre, un peu à la Harry Potter (version 13 ans et plus). Je crois que l’imaginaire de nos Elfes pourra les transporter très loin. La parution de ce roman n’est que le début d’une grande aventure, à condition que nos deux auteurs puissent éventuellement faciliter la lecture de leur oeuvre, qu'ils la rendent plus facile à assimiler pour le grand public; on parle ici du lexique elfique que je trouve un peu difficile, et non de l'histoire, qui est brillante, étonnante et dont les personnages sont charismatiques, tous à leur façon.

À mon sens, le lecteur risque d’accrocher sur des termes, des noms qu’il devra lire une fois, deux fois, peut-être trois pour bien les prononcer. J’imagine que pour les auteurs, ce lexique est familier; ils l’ont créé, ils nagent dedans, et probablement que pour ceux qui suivent le duo depuis un certain temps, la familiarisation est plus simple. Mais pour ceux qui débutent, qui font leurs premiers pas dans les terres de Thallionaroth, c’est un peu lourd pour une initiation en la matière.

Outre ce point, le roman vous transporte, vous fait passer par plusieurs émotions, ce qui est très réussi. Certains passages sont plutôt difficiles, d’autres violents et, ne serait-ce qu’à cause de ces passages, j’en déconseille la lecture aux enfants, qui pourraient toutefois être très intéressés et intrigués par les Elfes. Pour les ados capables d’en prendre, je dis ok.

L’histoire est très complète, très détaillée; les auteurs maîtrisent profondément leur sujet, mènent habilement le récit.

Magie, leçons de vie, imagination. Si les Elfes piquent votre curiosité, lancez-vous dans la lecture de Daelyruna. Si, avec cette critique seulement, ça vous semble trop complexe, le prologue sera suffisant pour vous faire décrocher. Toutefois, si tout cela vous fascine et que vous voulez vous initier à leur monde, qui est honnêtement très fascinant, imprégnez-vous de leur univers à votre rythme en allant naviguer sur leur site Web : www.leselfesdelavapeur.com

Bon, je vais tenter de redimensionner mes oreilles et de retrouver un aspect humain maintenant. Bonne lecture!

Note : 7 sur 10

Source(s) image(s):
leselfesdelavapeur.com

Commentaires