Comme en économie, il semble que la séduction fonctionne sur la base de l’offre et de la demande. C’est du moins ce que conclut une étude publiée dans The Royal Society Open Science.

À LIRE AUSSI : Il trompe sa jeune fiancée avec… sa mère!

Dans le cadre de leur étude, les chercheurs ont observé le comportement de huit communautés d’Amérindiens du Guyana. Dans seulement l’une d’entre elles, les femmes étaient plus nombreuses que les hommes. 

En interrogeant plusieurs membres de ces communautés, les scientifiques ont découvert que lorsqu’il y a plus de femmes que d’hommes, ceux-ci semblent vouloir avoir plus de sexe sans engagement. De l’autre côté, quand il y a plus d’hommes que de femmes, ces derniers recherchent plus la stabilité que les aventures sans lendemain. Ils auraient, en effet, peur d'être chassé. 

Et que se passe-t-il dans la tête des femmes? Est-ce que le nombre de partenaires potentiels change leur comportement? Pas du tout, conclut l’étude. Qu’elles soient ou non en surnombre, leur attitude va demeurer la même. 

En fait, étant donné que ce sont les femmes qui ont le gros bout du bâton, elles ont plus de pouvoir sur les hommes et peuvent, par exemple, exiger, avant d’avoir une relation sexuelle avec un homme, que celui-ci lui reste fidèle et s’engagent. 

Changer les pensées...

Ainsi, cette nouvelle étude change la vision que certains scientifiques avaient du monde de la séduction. On disait que les hommes préféraient les relations de courte durée, car avoir un enfant pour eux demandait beaucoup moins d’investissement de leur part que la femme. 

Mais à la lumière de cette nouvelle étude, on peut conclure que ce n’est pas parce qu’il y a plus d’hommes que de femmes que ceux-ci vont obligatoirement se battre dans le but d'avoir une compagne.

Il reste que cette étude a été faite dans un endroit très précis dans le monde et ne reflète peut-être pas les conditions qu’il y a dans les grandes villes. 

En même temps, quand on regarde ce qui se passe sur les sites de rencontre - où les hommes sont en surnombre -, on réalise qu’il y a quand même une certaine quantité d’abonnées qui sont là juste pour le sexe…

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci : 

10 choses surprenantes que vous ne saviez pas sur l’infidélité

Source(s) image(s):
Homme femmes via Shutterstock.com

Commentaires