On ne me fouettera jamais pour avoir écrit ce texte. Raif Badawi, lui, a été condamné à 1000 coups de fouet et 10 ans de prison pour avoir blogué. Voici ma lettre de soutien à Léo Boulet, qui s'est défendu lors d'un vol à main armée!

Salut Léo!

Je le sais, on ne se connaît pas vraiment... Pas assez pour t’écrire une lettre personnelle, mais bon, je dois le faire. Je sais que tu viens de sortir de prison et que tu tentes probablement d’oublier ce huitième vol à main armée que tu as subi dans ta carrière de propriétaire de dépanneur, mais c’est plus fort que moi!

Tout d'abord, laisse-moi me présenter… Mon nom est Mike Tremblay, je suis un gars de 39 ans qui travaille dans une usine et qui a deux sidelines pour augmenter ses revenus : la radio et ce texte que je t’écris en ce moment. Rien de trop dangereux à la base… J’imagine que toi aussi tu t’étais dit ça lorsque tu as commencé dans ton dépanneur à Rouyn-Noranda il y a plus de 40 ans. Un travail sympathique avec le public afin de répondre à un besoin important pour les gens de ton coin : les dépanner! J’ai vu dans le documentaire sur ta profession que tu faisais aussi les meilleures « moppes » au monde. C’est cool! Une vadrouille, ça sert à nettoyer un plancher… donc, rien de très dangereux pour autrui à moins de s’appeler Toxic le Ravageur! (C’est un vieux film que tu ne connais probablement pas!) Donc, en résumé, tu es un gars de 75 ans… qui est seul, qui travaille seul et qui ne doit rien à personne!

C’est sûrement pour ça que des lâches s’attaquent à toi, que des gens en manque d’argent font irruption dans ton établissement avec une arme afin de t’enlever ce que tu as durement gagné. Je pourrais te traiter de vieux fou à travailler comme ça à ton âge, mais visiblement, c’est tout ce que tu as! C’est tout ce qui te garde en vie! Dans le fond, tu es chanceux. Ton dépanneur, c’est plus qu’un gagne-pain… C’est ton rêve, ton grand amour! Ta raison de te lever le matin! Eh bien, sais-tu quoi? Moi, mon amour, c’est ma fille Béatrice… et si quelqu’un l’attaquait, je n’hésiterais pas à lui tirer dessus aussi!

Soyons clairs, je n’encourage pas la violence ici! Je n’aime pas les armes! Je déteste la guerre, la haine et toutes ces choses qui respirent la mort. Mais si on s’attaquait à l’amour de ma vie, je ferais la même chose que toi mon Léo. Sans hésiter! Quitte à faire de la prison pour le reste de mes jours. Malheureusement, notre justice est aussi molle que les réglisses que tu vends sur ton comptoir et ça, tu dois le savoir aussi; c’est pourquoi tu te protèges avec une arme! J’en ai assez de voir que les gens qui se défendent comme toi sont souvent ceux qui écopent… Juste parce que dans la loi, on n’a pas le droit de se faire justice soi-même… Juste parce que dans la loi, on libère des criminels après une fraction de leur sentence… Et dis-toi que la majorité des gens dans cette libre province pense la même chose que moi! J’ai juste la chance d’avoir une tribune pour l’exprimer… les autres pourront le faire dans les commentaires!

Léo, je te respecte! Je ne sais pas de quoi j’aurai l’air à 75 ans, mais j’espère vraiment être un homme comme toi! Un homme qui se tient debout et qui défend la chose la plus importante de sa vie… au péril de celle-ci! Je ne veux pas retourner à l’époque des westerns, mais lorsqu’une situation de ce genre arrive, je crois qu’un homme qui décide de rester debout devrait pouvoir se défendre sans craindre de conséquences ensuite… comme toi en 1990… comme toi en 2008… comme toi en 2015… Espérons-le!

Bonne chance mon Léo, je suis avec toi! #FreeLeo

Source(s) image(s):
Carol Courchesne

Commentaires