Propriétaire cherche locataire, pour un bail qui comporte des modalités particulières! Le détenteur du logement n’exige pas la traditionnelle série de chèques postdatés au premier du mois, mais souhaite plutôt s’assurer de vos faveurs sexuelles en échange de la gratuité du logis proposé! Coup d’oeil sur le phénomène de la « prostitution des loyers »!

À LIRE AUSSI : Une prof aurait couché avec un étudiant en échange d’une bonne note

Vous ne serez pas surpris d’apprendre que plusieurs sites tels que Craiglist, Wannonce et Gumtree proposent à pleine pelletée de tels arrangements.

« Je suis un avocat de belle apparence désireux d’offrir un logement sans frais à une femme tout aussi attirante en échange d’intimité. Le loyer habituel est de 560 euros, mais serait évidemment offert gracieusement », affiche un premier propriétaire.

« Jeune homme athlétique prêt à héberger gratuitement une jolie fille ouverte d’esprit », enchaîne, à peine subtilement, un autre propriétaire d’immeuble.

Certains stipulent clairement que l’entente est renouvelable pour trois mois « au gré du propriétaire ». D’autres petits futés exigent d’ailleurs de faire un « essai complet » avant la signature du contrat, question d’agrémenter la visite préalable des lieux, sans doute… 

L’histoire ne dit toujours pas si l’électricité est incluse dans l’arrangement proposé, ou si cette tendance est une conséquence de la pénurie des logements disponibles!

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

Christy Mack annule son concours de fellation en échange d’une création en LEGO

Source(s) image(s):
Prostitution via Shutterstock

Commentaires