Virginia Valdez, 72 ans, qui était accusée d’avoir tenté de découper au ciseau le membre viril de son époux, Cesar Valdez, échappe à la prison et devra se soumettre à 429 heures de travaux communautaires.

À LIRE AUSSI : Coup d’oeil sur la violence conjugale

L’attaque sordide est survenue en 2011. Le couple, qui était alors marié depuis 32 ans, était en pleine procédure de divorce, mais partageait à ce moment un peu d’intimité dans la chambre à coucher. Madame Valdez s’est éclipsée sous prétexte d’aller brosser ses dents, mais serait plutôt revenue armée… d’une paire de ciseaux!

Vous devinez la suite! 

Après avoir fait cesser l’hémorragie en utilisant les serviettes qui étaient à sa disposition, l’homme s’est empressé d’appeler l’ambulance, expliquant l’urgence de la situation…

Madame Valdez devra, de plus, respecter une période de probation de trois ans.

Une fois le verdict prononcé, Monsieur Valdez a indiqué qu’il trouvait que le système judiciaire avait des doubles standards en cas de violence conjugale envers un homme. « Je suis ici devant vous aujourd’hui pour rappeler que les époux peuvent aussi être victime de violence conjugale, mais dans certains cas, l’homme est effrayé de parler, de peur d’être tourné en ridicule ou d’être considéré comme étant faible », a-t-il dit.

Il est parfois bon de se rappeler, les boys, que peu importe les difficultés rencontrées, de nombreux organismes de soutien aux hommes existent pour vous accompagner.

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

La sensibilité des hommes

Source(s) image(s):
Ciseaux via Shutterstock

Commentaires