BORNES ÉLECTRIQUES

Certains se demandent parfois pourquoi je suis aussi pointilleux et intransigeant en ce qui concerne le positionnement des exercices. Moi, ce que je ne comprends pas, c’est que les gens ont en général tendance à prendre à la légère le fonctionnement du corps humain, un peu comme si, puisque que le fait de bouger est à la portée de tout le monde, ils tenaient pour acquis que ce n’est pas si important de porter attention aux détails. Bouger est une chose, utiliser son corps dans le but d’atteindre une performance ou dans l’optique de s’entraîner en est une autre.

À LIRE AUSSI : Pour se rendre à la bonne destination, ça prend un plan!

Ainsi, le monde de l’entraînement physique est malheureusement fourmillant de gens qui s’improvisent « experts » dans la prescription et l’enseignement d’exercices, qui polluent l’environnement et entretiennent la désinformation de ce domaine d’intervention. C’est ce qui fait qu’autant de mythes et de mauvaises conceptions persistent. Je n’en reviens pas du nombre de mythes et de croyances qui font encore rage en 2015! Le pire, c’est que ces derniers sont souvent davantage perpétués par manque de connaissance que par mauvaises intentions. Avoir de bonnes intentions c’est bien, mais ça ne rend pas toujours service… surtout quand on ne sait pas de quoi on parle.

Lorsque je dis que je suis kinésiologue, on me demande évidemment la majorité du temps ce que ça mange en hiver. Vous pourriez vous imaginer le kinésiologue comme étant une sorte de mécanicien du corps humain. Dans un garage, il y a plusieurs départements. On pourrait dire que le physiothérapeute travaille dans le département de la réparation (lorsqu’il y a eu un accident), et que le kinésiologue, lui, travaille à l’entretien.

Le corps humain, quant à lui, est un peu comme une voiture; il faut l’entretenir si on veut le garder longtemps en état de marche. Il faut aussi trouver un bon mécanicien et avoir l’habitude de prendre rendez-vous avec lui de temps à autre pour vérifier que tout est fonctionnel. La différence, c’est qu’on peut toujours acheter une nouvelle voiture ou changer les pièces usées, tandis qu’on a un seul corps. Bien sûr, on peut avoir recours au chirurgien, au département de la carrosserie, qui fera de son mieux pour vous rafistoler, mais évidemment, le recours à l’opération a des conséquences et peut amener son lot de complications (pertes de fonctions, atteintes structurales, adhérences, etc.). Vous ne trouvez pas que c’est ironique que la plupart des gens prennent si soin de leur voiture en effectuant les entretiens et en investissant de l’argent, mais hésitent à faire la même chose pour leur propre mécanique anatomique? Pourtant, on peut toujours racheter une nouvelle voiture… mais on n’a qu’un seul corps.

Malheureusement, bien des gens ne réalisent pas l’importance de prendre soin de leur corps jusqu’au jour où le malheur frappe à la porte et qu’ils se rendent finalement compte que la santé n’a pas de prix! Sans nécessairement dire qu’il est trop tard, il faut tout de même être réaliste et accepter les conséquences de ses actes. Plus vous aurez fait du chemin dans la mauvaise direction et plus il faudra travailler fort pour revenir dans la bonne voie… Heureusement, le corps humain est une magnifique machine qui a la capacité de s’adapter, ce qui signifie qu’il y a toujours quelque chose à faire peu importe la situation dans laquelle vous vous trouvez. Ce n’est que si vous ne faites rien que les choses ne peuvent qu’empirer et c’est pourquoi le plus tôt sera le mieux.

C’est pour cela qu'il est important de bien faire ses exercices, parce que c’est au fil du temps, et rarement sur le coup, qu’on se blesse à l’entraînement. Comme une voiture mal entretenue, c’est dans plusieurs années que les problèmes feront surface pour vous faire comprendre que vous avez mal conduit toutes ces années. Et si vous vous demandez alors comment ça se fait que les voyants commencent soudainement à s’allumer et à s’additionner, c’est pour vous signaler qu’il y a des dommages et que certains sont probablement même irréparables. L’arthrose en est un exemple; une fois que l’articulation est usée, on ne peut plus revenir en arrière, on ne peut que limiter les dommages subséquents en faisant attention.

C’est pourquoi il est important de faire appel à un professionnel et de bien le choisir. Si, pour vous, la performance et la santé sont des valeurs importantes, la qualité de l’intervention devrait être un élément non négociable. Le corps humain est une machine et comme toute machine, si l’alignement des pièces ou la répartition des charges ne sont pas parfaitement calculés ou répartis, c’est le produit final qui en sera automatiquement affecté et il y aura inévitablement usure prématurée des pièces. À vous de décider maintenant où vous voulez vous retrouver dans quelques années puis d'agir en conséquence...

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

Conseils de pro à un novice

Source(s) image(s):
Homme via Shutterstock.com

Commentaires