Voir son projet Kickstarter échouer est très démoralisant. Or, quand vous avez un élément intéressant à soumettre, il se pourrait qu'une compagnie le reprenne afin d'assurer la fin de son financement. C'est ce qui s'est produit avec « Citizens of Earth », qui a bien failli ne jamais voir le jour avant qu'Atlus USA ne se manifeste !

À LIRE AUSSI: Critique de Rogue Legacy: Une superbe famille de chevaliers 8 bits !

 

Le projet manqué de Kickstarter ne se prenant pas au sérieux

Citizens of Earth est le fruit d'Eden Industries, un petit studio canadien ayant voulu développer un jeu de rôle en hommage aux jeux de ce genre parus dans les années '90. En tant que vice-président du monde, vous devrez visiter votre voisinage et faire face à une multitude de péripéties toutes plus loufoques les unes que les autres, incluant une invasion de graines de café mutantes et des manifestations contre votre élection !

Inutile de vous dire que Citizens of Earth est un jeu ne se prenant pas au sérieux. Celui-ci est truffé d'humour et de répliques visant à vous faire sourire. D'ailleurs, vous rirez probablement dès le début du jeu en voyant que le vice-président ne se mettra jamais en danger, préférant envoyer au front les gens qu'il recrute afin qu'ils combattent pour lui. Néanmoins, le jeu ne se prend tellement pas au sérieux qu'il finit par tomber sur les nerfs. À un certain moment, on se lasse des répliques innocentes du vice-président et du pathétisme de l'ensemble de l'aventure.

Pour les amoureux de Earthbound et Little King Story !

Si vous êtes nostalgique et que vous avez apprécié les jeux de rôle à la Earthbound, il est fort probable que vous accrocherez à Citizens of Earth. En effet, ce dernier ressemble beaucoup au classique de Nintendo en ce sens que vous devrez explorer des endroits communs du voisinage et que votre inventaire sera constitué d'objets de la vie courante. De plus, les combats rappellent énormément ceux de Earthbound, étant à tour de rôle, proposant des textes afin de décrire les actions et mettant en gros plan le ou les ennemis à affronter.

Par ailleurs, l'une des principales tâches à effectuer dans le jeu sera de recruter des citoyens qui, comme je l'ai dit plus haut, combattront pour vous. Pour cela, il vous faudra remplir de nombreuses quêtes secondaires plus ou moins intéressantes. Une fois un citoyen recruté, vous pourrez utiliser l'une de ses facultés en combat, chacune étant reliée à son métier. Par exemple, le boulanger pourra guérir vos alliés avec ses pâtisseries tandis que l'anarchiste pourra changer la condition d'un ennemi à travers ses accusations. Belle façon d'inclure une diversité d'attaques amusante !

D'autre part, tel que dit plus haut, vous pourrez utiliser les citoyens recrutés pour explorer votre environnement. Ainsi, le vice-président sera constamment suivi par trois citoyens recrutés comme dans Earthbound et vous pourrez les utiliser à l'instar d'un jeu comme Little King Story. Dès lors, le sans domicile fixe pourra fouiller les poubelles afin de trouver des trésors tandis que le psychologue pourra décortiquer le monde onirique dans lequel vous pourrez plonger. Certains citoyens pourront même modifier des caractéristiques du jeu, dont la mascotte de l'école qui vous permettra de changer la difficulté de l'aventure et d'ainsi recevoir plus ou moins de récompenses ! Cela encourage à recruter le plus de citoyens malgré les tâches ennuyantes parfois imposées pour ce faire.

La nostalgie ne sauve pas tout

Citizens of Earth est donc un jeu nous ramenant à l'époque des bons jeux de rôle 16 bits. En fait, non seulement l'ambiance visuelle est-elle magnifique, mais il y a même des portions où vous devrez utiliser des méthodes de l'époque, dont un papier et un crayon pour prendre des notes afin de résoudre un casse-tête ! J'ai aussi apprécié le fait que l'on puisse acquérir de l'expérience sans nécessairement combattre, notamment en lançant ses alliés sur un ennemi ou encore en les envoyant à l'école pendant une période plus ou moins longue.

Or, malgré ce retour nostalgique apprécié, le jeu n'est pas sans irritants. En outre, après l'engouement du départ, une vague de démotivation vous frappera lorsque vous serez confronté aux menus peu intuitifs de même qu'à l'atroce mini-carte. Cette dernière est non seulement statique, mais aussi beaucoup trop petite de sorte qu'on a de la difficulté à voir les points de repère et à bien s'orienter. Bonne chance pour vous y retrouver si vous jouez sur Nintendo 3DS ou PlayStation VITA !

À cela, il faut ajouter une musique très répétitive de même qu'un manque de cohésion dans l'aventure. En effet, certaines portions sont bien meilleures que d'autres et il est beaucoup trop facile de faire grimper ses personnages au niveau maximal, créant un débalancement par rapport à la puissance des ennemis. Bref, bon jeu, mais mal équilibré.

Devriez-vous y jouer ?

Citizens of Earth n'est pas un mauvais jeu, surtout qu'il propose une aventure d'au moins 15 à 20 heures pour un bas prix de 15$. En revanche, c'est un jeu qui manque de consistance et dont le manque de sérieux finit par être lassant. Je n'ai rien contre les jeux humoristiques, mais à un certain point, on sent que le jeu se force à être drôle plutôt qu'être simplement drôle. Ceci dit, les amateurs de jeux de rôle à la Earthbound trouveront un jeu sympathique et auront du plaisir à devenir un citoyen de cet univers !

 

Ce que vous aimerez:

- Le style de jeu à la Earthbound

- La magnifique ambiance visuelle

- Les habiletés des citoyens concordant avec leurs professions

Ce que vous n'aimerez pas:

- Le manque de repères

- L'atroce mini-carte

- L'humour exagéré

 

Note: 7 sur 10

Source(s) image(s):
DualShockers
VG247
OnlySP

Commentaires