Cannes, cette ville de France bien connue pour son festival annuel, ressort aujourd’hui dans les nouvelles pour une toute autre raison... Deux familles qui vivent près de Cannes ont réalisé, 10 ans trop tard, que le bébé naissant qu’on leur avait remis à l’hôpital n’était pas le bon! Une infirmière alcoolique aurait malencontreusement échangé les bébés et aurait donc laissé partir deux familles avec un enfant qui n’était pas le leur. Les familles intentent une poursuite de 2 millions d’euros en cour contre cette clinique qui a commis une grave erreur.

À LIRE AUSSI: Un adolescent devient multimillionnaire durant son heure de dîner à l'école!

Les deux bébés qui venaient tout juste de naître ont été placés dans le même incubateur dans une clinique française, puisqu’ils souffraient tous les deux d’une jaunisse. Lorsque l’infirmière a remis un des bébés à la mère, Sophie Serrano, celle-ci lui a fait remarquer que son bébé semblait avoir la peau beaucoup plus foncée que la veille. L’infirmière a donc affirmé que la différence de couleur était due aux lampes présentes dans les incubateurs et que c’était un phénomène tout à fait normal. Sans se poser plus de questions, la femme est repartie à la maison avec « son » bébé.

*La mère et sa "fausse" fille, à la naissance

Ce n’est que 10 ans plus tard que la famille s’est rendu compte du drame. La jeune fille se faisait constamment remettre sur le nez à quel point elle ne ressemblait pas à son père, et qu’elle devait être « la fille du laitier », comme le dit l’expression. Le père a donc décidé de faire un test de paternité... qui s’est avéré être négatif. En fait, non seulement le père n’était pas le père biologique, mais la mère Sophie Serrano n’était pas non plus la mère biologique de cette pauvre enfant! C’est à ce moment que les deux parents ont réalisé l’erreur de la clinique et que la jeune fille a compris qu’elle avait été élevée dans la mauvaise famille, tout ce temps.

Vous vous demandez tous ce qui est arrivé : est-ce que les deux jeunes filles sont retournées dans leur famille biologique, malgré tout? La réponse, non. Les deux jeunes femmes ont aujourd’hui 20 ans et sont demeurées avec leurs « faux » parents, avec qui elles ont créé beaucoup plus de liens et d’amour qu’avec leurs parents biologiques. Sophie Serrano a affirmé ne plus être en contact avec sa fille biologique. Les différences au niveau des valeurs sociales, éducationnelles et culturelles étaient tellement grandes que la mère ne sentait pas un lien réel avec sa « vraie » fille ».

Bref, chacun des parents recevra 220 000 £ et les jeunes filles recevront pour leur part 50 000 £. Quelle histoire...

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

Il a acheté une maison pour 1000 $

Source(s) image(s):
Image de TFI, via Daily Mail

Commentaires