BORNES ÉLECTRIQUES

55% des hommes et 32% des femmes ont admis avoir été infidèles, au moins une fois dans leur vie. Ce sont des chiffres qui augmentent constamment, depuis les 40 dernières années. Et même si certains couples n’ont pas passé à l’acte, il semblerait que 76% des hommes et 67% des femmes ont rêvé de faire l’amour avec quelqu’un d’autres que leur partenaire. Pas rêver la nuit, rêver réveillé, comme un fantasme. Pour empirer quelque peu la situation, on dit même que 1 mariage sur 2 se termine en divorce, dans les régions urbaines, et qu’ailleurs, cette proportion est de 1 sur 3. Voici donc 9 facteurs qui encourageraient la tromperie, selon des études réelles.

À LIRE AUSSI : 5 applications qui facilitent l'infidélité

Des facteurs qui s’appliquent aux deux sexes confondus :

#1 : Les médias sociaux

C’est assez évident, lorsqu’on y pense, puisque ça permet d’entretenir des relations et des conversations vraiment facilement, et en « cachette », si on peut dire ainsi. Aussi, les différentes plateformes sociales comme snapchat permettent d’envoyer des photos qui disparaissent ensuite à tout jamais et sont donc très propices à la tricherie. C’est du moins ce qu’a démontré l’Université du Missouri en prouvant que les réseaux sociaux et l’infidélité étaient intimement reliés.  

#2 : Le signe astrologique

Oui oui, que vous y croyez ou non, une enquête de Gleeden en est venue à la conclusion que certains signes astrologiques étaient plus enclins que d’autres à être infidèles avec leur partenaire. Les Sagittaires, les Verseaux et les Gémeaux seraient, en fait, les gens les plus infidèles. À l’inverse, les Vierges, les Poissons et les Scorpions seraient les plus loyaux en couple.

#3 : Le taux d’ocytocine

L’ocytocine est autrement appelée l’hormone de l’amour et est libérée lorsque vous faites l’amour ou que vous vous donnez simplement de l’affection. Des chercheurs allemands ont déterminé que plus une personne sécrète de l’ocytocine, plus elle est fidèle. Et à l’inverse, moins une personne en sécrète, plus est elle infidèle, puisqu’elle cherche à en sécréter avec quelqu’un d’autres. En débuts de relations, l’ocytocine est très présente, mais tend tout de même à diminuer avec les années. Ça expliquerait donc bien des choses...

#4 : L’âge

Le pire âge d’infidélité chez l’homme et la femme se situe entre 30 et 40 ans, là où le couple évolue, entre dans la routine et accorde plus de temps à la réalisation individuelle qu’au couple en soi. Dans la vingtaine, l’infidélité est plus rare, ou mène plus souvent qu’autrement à la rupture. Puis en vieillissant, après la quarantaine, les conjoints se retrouvent à nouveau et sont plus unis, donc moins tentés à l’infidélité.

#5 : L’engagement politique

Bon, permettons-nous de douter légèrement, mais une étude de l’Ifop a démontré que les gens de gauche seraient plus infidèles que ceux de droite. En fait, les gens de gauche le sont à 46% alors que ceux de droite le sont à 40%. Ceux au centre? L’étude ne le mentionne pas.

 

Des facteurs qui s’appliquent à l’infidélité des hommes seulement :

 #6 : Votre grandeur

Une étude sur IllicitEncounters, un site de rencontre, a prouvé que les hommes plus grands ont plus tendance à tromper leur partenaire. Pourquoi? Premièrement parce que les femmes préfèrent les hommes grands, de manière générale, et ces derniers ont donc plus de « choix ». Deuxièmement parce que les hommes grands sont, encore une fois de manière générale, plus confiants en eux-mêmes et donc plus à l’aise de séduire. Bref, c’est une étude qui le dit, pas nous!

#7 : La taille de votre indexe

Selon une étude publiée dans Biology Letters, une revue britannique pourtant sérieuse et crédible, les hommes qui ont un indexe plus court que leur annulaire auraient plus tendance à tromper leur partenaire. Plus précisément, le niveau de testostérone aurait une influence sur la différence de taille entre votre indexe et votre annulaire. Plus vous avez de testostérone, plus la différence de taille est grande, et donc plus vous êtes enclins à la séduction et à la tromperie. Ça y est, vous avez tous fait le test et regardé vos doigts.

#8 : La taille de votre membre

Et oui, on en parle beaucoup sur Affaires de Gars, mais une étude kényane aurait prouvé que les femmes accordent une importance à la grosseur de votre engin, au point où cela pourrait influencer leur loyauté et leur fidélité envers vous. Un trop gros membre les pousserait à aller voir ailleurs, tout comme le ferait un trop petit engin. Pour votre information, l’étude ne mentionne pas la taille où l’engin est considéré comme étant trop grand ou trop petit.

 

Des facteurs qui s’appliquent à l’infidélité des femmes seulement :

#9 : La couleur des cheveux

D’après une étude, 42% des femmes qui se considèrent comme étant infidèles ont les cheveux blonds. Les rousses arrivent en deuxième position, et les brunes ensuite. 

En espérant que vous ne soyez pas trop découragés d'être en couple, on vous souhaite bonne chance... et on vous rappelle que ce ne sont que des études!

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

Sommes-nous infidèles lorsque… 10 situations ambiguës

Source(s) image(s):
Infidélité, via Shutterstock

Commentaires