J’attendais avec impatience le troisième tome de Le guide du mauvais père de Guy Delisle. Pourquoi? D’abord, parce que j’aime bien cette série légère qui ne se prend pas au sérieux et, ensuite, parce que depuis la sortie du tome 2, je suis devenu père que je peux maintenant me reconnaitre dans certaines histoires! 

Une formule gagnante

Ce troisième tome reprend la formule qui avait fait le succès des autres. Le guide regroupe plusieurs courts sketchs dans lesquels un père (Guy Delisle, sans aucun doute) fait des choses douteuses avec sa fille et son fils en bas âge. 

Quand je dis « douteux », il faut bien comprendre qu’on ne tombe pas dans la provocation. Ça reste très politiquement correct. Par exemple, dans l’une des histoires, le père lit Harry Potter à sa fille dans son lit… tout en la questionnant sur les groupes de verbes! Dans une autre histoire, il explique a son fils, avec maladresse, pourquoi il a parfois peur et d’autres fois pas peur de prendre l’avion. 

En tant que telles, les histoires sont rigolotes, sans pour autant provoquer chez le lecteur des éclats de rire incontrôlables. On sourit souvent plus que l’on ne rit. Les statuons proposées sont quand même bien mises en scène et je suis persuadé que certains pères se reconnaitront. Elles ne sont pas trop tirées par les cheveux.

Dans ce troisième tome, Guy Delisle m’a quand même semblé plus « méchant ». Il se frustre plus souvent contre ses enfants ou, en tout cas, est plus enclin à pogner les nerfs quand quelque chose ne va pas comme il le désire. En même temps, on sait au fond de lui qu’il est un bon père et qu’il ne lèvera jamais la main sur ses enfants. Mais comme tous les parents, il est humain et a parfois de la difficulté à contrôler ses émotions. 

Graphiquement, on reconnait immédiatement le style de l’auteur de Chroniques de Jérusalem. Cependant, et ça avait été le point négatif du 2e tome, beaucoup de cases sont identiques ou presque. Il n’y a souvent que l’expression du personnage qui change ou son bras qui se lève ou se baisse, par exemple. J’aurais, je l’avoue, apprécié voir un peu plus de variété à ce niveau. 

Verdict

Véritable maitre de l’autodérision, Guy Delisle a une fois de plus puisé dans les meilleures histoires de sa vie tumultueuse de père pour nous concocter le troisième tome de Le guide du mauvais père. Les histoires ne sont peut-être pas toutes extrêmement drôles, mais on passe quand même un bon moment. Espérons seulement que le bédéiste varie un peu plus ses dessins pour le quatrième tome. Bref, voilà un album dans lequel n’importe quel père ou presque se reconnaitra à un moment ou à un autre!

 

Le guide du mauvais père - tome 3

Guy Delisle 

192 pages

Shampooing 

 

Cote : 3,5 étoiles sur 5.

Source(s) image(s):
Shampooing

Commentaires