BORNES ÉLECTRIQUES

Alors que l’Europe était au cœur de la guerre, la Grande-Bretagne déployait des efforts inouïs pour repousser l’ennemi nazi. Sur le continent, elle avait essuyé des pertes considérables parmi ses agents secrets qui opéraient avec les poches de résistance. C’est dans ces circonstances à la fois urgentes et sans lendemain qu’il fut décidé d’ouvrir en Ontario la plus grande école d’agents secrets alliée : le Camp X de Whitby en Ontario.

À LIRE AUSSI : Les plus belles Bond Girls

Le STS 103

Le besoin de combler les pertes des agents du SIS britannique (Secret Intelligence Service), lors des premières années de la guerre, força les autorités militaires britanniques à trouver un moyen de former rapidement une relève extrêmement compétente. En 1941, à Whitby en Ontario, fut construit le Special Training School (STS 103) familièrement appelé le Camp X. Pourquoi faire ce camp au Canada? En raison de sa grande diversité au sein de sa population d’origine britannique, française, italienne, allemande et russe, jumelé à l’avantage de la proximité des États-Unis (alors pas en guerre), le Canada était un choix évident pour ce projet.

École d’agents secrets

Une fois le projet mis en branle, quelle formation devait-on donner à ces futurs agents? Le Camp X offrait dans le plus grand secret (évidemment!) des cours d’espionnage, de sabotage, de subversion, l’assassinat discret, de combats à mains nues, de maniement des armes et une formation sur la communication à des recrues triés sur le volet, autant américains, canadiens que britanniques. La formation était assurée par l’élite des spécialistes du renseignement.

Le système Hydra

Afin de communiquer de façon sécuritaire et efficace les informations pour la bonne marche des opérations de leurs agents sur le terrain, les Alliés développèrent un système de communication extrêmement efficace et sûr : le système Hydra. Il était considéré comme le centre de communication le plus perfectionné du monde à ce moment. Il était tellement  bien fait que les Forces armées canadiennes l’utilisèrent jusqu’en 1969!

L’impact du Camp X

La réussite du projet de formation du Camp X ne peut être mise en doute. On y a formé environ 500 agents, dont plusieurs étaient bien sûrs canadiens-français qui ont opéré auprès de la Résistance française notamment. Il faut noter aussi que les agents secrets n’étant pas protégés par la Convention de Genève, plusieurs furent tués en captivité et ne revinrent jamais au pays.

***Fait  intéressant à savoir : un des agents formé au Camp X deviendra célèbre après la guerre; Ian Fleming, créateur de James Bond, s’inspira probablement de son passage au Camp X durant la guerre pour créer son célèbre agent 007! La participation des Américains à la formation des agents secrets découlera en la création de la célèbre CIA aux É.-U.

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

Les 8 projets expérimentaux canadiens les plus étranges

Vous voulez en savoir plus? Consultez cet article!

Source(s) image(s):
Camp X en 1943, via Wikipedia
Résistance française, via Erepublik
Assassinat discret, via Mik McLaughry

Commentaires