BORNES ÉLECTRIQUES

L’une des plus fascinante aventure à s’être déroulée sur le continent américain s’est déroulée il y a 1000 ans lorsque des équipages intrépides de scandinaves sont débarqués sur la côte atlantique. C’était 500 ans avant Christophe Colomb, et encore plus longtemps en ce qui concerne les Français et les Anglais! Voyons cette étrange histoire des Vikings qui aurait pu changer le visage de l’Amérique du Nord s’ils étaient restés de ce côté de l’océan.

À LIRE AUSSI : Les 8 projets expérimentaux canadiens les plus étranges

Qu’est-ce qu’un Viking?

Tout d’abord, il convient de mentionner que le terme « viking » nous est bien sûr connu et appliqué à tout ce qui touche les peuples scandinaves, mais il s’agit d’une erreur qui est devenue convention. Au départ, l’expression viking signifiait «pirate » pour les peuples d’Europe qui étaient attaqués par ces hommes du Nord, à partir du IXe siècle. Qu’il s’agisse de Suédois, de Danois ou de Norvégiens, nous devrions parler de Scandinaves, mais avec le temps, la période de leurs incursions entre l’an 800 et 1050 fut appelée « l’ère viking ».

Les conquêtes et découvertes scandinaves

Les Suédois se sont naturellement tournés vers l’Est (Mer Baltique,Russie, Empire ottoman, et même l’Afghanistan!) alors que les Danois et les Norvégiens se sont concentrés vers l’Ouest (Angleterre, France, Irlande). Les richesses de ces contrées (l’or et les terres fertiles) attirèrent les Scandinaves qui provenaient de régions moins généreuses. Au-delà du pillage, les Vikings devinrent aussi de grands commerçants et toujours assoiffés de nouvelles découvertes. C’est pourquoi ils se risquèrent toujours plus à l’Ouest sur l’Atlantique et finirent par découvrir les Îles Féroé et l’Islande. La colonisation de l’Islande débuta vers 860 et connut un tel succès que moins d’un siècle plus tard, la population islandaise atteignit 30 000 habitants! Puis, en 980, le célèbre Erik le Rouge partit encore plus à l’Ouest et découvrit le Groënland (qui signifie « terre verte »). Malgré sa désolation aride, les colons islandais arrivèrent en bon nombre pour atteindre 3000 âmes. On voit ici toute la détermination de ces peuples du Nord.

Le Vinland

Les sagas vikings nous racontent que le fils d’Erik le Rouge, Leif le Veinard ou Eriksson, entreprit d’atteindre des terres qu’une autre expédition avait vues par erreur encore plus à l’Ouest. Aussi, Leif parti vers  l’an 1000 et aboutit effectivement sur des terres inhospitalières et rocheuses qu’il baptisa Helluland (terres des pierres plates) qui serait l’actuelle Terre de Baffin. Puis, descendant plus au sud, il vit des terres remplies de forêts, le Markland (pays des forêts) au Labrador et finit à un endroit encore plus au sud, le Vinland (terres du vin) où il aurait trouvé de la vigne sauvage.  On croit que le Vinland pourrait être entre Terre-Neuve et le Maine. Mais Leif ne fit que passer un hiver et retourna. Le premier établissement viking fut établit par un certain Thorfinnr Karlsefni Thordason qui fit des voyages après Leif et qui voulut établir une colonie au Vinland. Son expédition comprend trois navires, 160 hommes et femmes ainsi que du bétail. Ainsi, entre 1003 et 1015 environ, une colonie viking voit le jour sur l’île de Terre-Neuve à l’Anse-aux-Meadows.

Et si la colonie avait fonctionné?

Au début, les relations avec les Skraelings (les autochtones) furent cordiales, mais elles finirent dans des affrontements sanglants. La colonie viking (et il y en eut peut-être d’autres), après quelques années, fut abandonnée et tous retournèrent au Groëland. Mais ces quelques escarmouches suffisent-elles à expliquer le départ de ces hommes rompus au combat et sans peur? En fait, il faut se poser la question si l’entreprise était viable. Dépourvue de toute aide des autorités en terme de financement, car il s’agissait d’entreprises personnelles, le projet était voué à l’échec. Mais on peut se demander ce que serait l’Amérique si les expéditions de colonisation avaient été supportées par le roi de Norvège par exemple. Probablement que le continent vibrerait aux accents scandinaves et que ni le Canada, les États-Unis et même le Mexique n’auraient vu le jour. Peut-être une Nouvelle-Norvège, un Nouveau-Danemark ou quelque chose du genre? Au XVIe siècle, il y a bien eu une colonie suédoise dans l’actuel New Jersey-Pennsylvanie…

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

Cinq inventions surprenantes de l’histoire

Liens :

www.canadianmysteries.ca

www.historicacanada.ca

pierreveilleux.org

Source(s) image(s):
Débarquement viking, via Maxisciences
Drakkar, via Itsartmag
Cartes des voyages, via Canada mysteries

Commentaires