La semaine dernière, la presse spécialisée à Hollywood révélait que le réalisateur québécois Denis Villeneuve était en négociations pour diriger Harrison Ford dans la suite de «Blade Runner», un classique du cinéma de science-fiction paru originalement sur les écrans en 1982. Cette heureuse nouvelle nous a donné l’idée de vous présenter un top des meilleurs films du genre.

À LIRE AUSSI: Top 10 des meilleurs films à voir quand il pleut!

METROPOLIS (1927)

Ce ne fut pas le premier film de science-fiction, puisque «Le Voyage dans la Lune» de George Méliès le précédait déjà de 25 années, mais ce fut certainement le plus marquant de la première moitié du 20e siècle. Avec «Metropolis», Fritz Lang offrait aux cinéphiles de l’époque une expérience visuelle unique grâce notamment à ses techniques d’effets spéciaux avant-gardistes. Le long-métrage est d’ailleurs considéré comme un des chefs-d’œuvre du cinéma muet.

GODZILLA (1954)

Encore traumatisés par les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki, les Japonais exorcisent leurs démons en créant Godzilla, une allégorie du péril atomique. L’ultime icône des films de monstre va inspirer une trentaine de longs-métrages, plusieurs séries télévisées et animées, des tonnes de produits dérivés, bref, une vague commerciale monstrueuse qui déferle encore de nos jours.

2001 : A SPACE ODYSSEY (1968)

À la fin des années soixante et quelques mois avant que l’Homme ne mette le pied sur la Lune, le réalisateur Stanley Kubrick révolutionne le cinéma de science-fiction en proposant une odyssée cinématographique sans précédent où les questions métaphysiques et philosophiques côtoient une vision réaliste de la technologie du futur. Considéré comme l'un des films les plus influents de l’histoire du cinéma, «2001: A Space Odyssey» ouvre la voie à une nouvelle génération de films de science-fiction. 

PLANET OF THE APES (1968)

Inspiré du roman français «La Planète des Singes» de l’écrivain Pierre Boulle, «Planet of the Apes» fut un succès commercial dès sa sortie en 1968. La qualité du film doit énormément au travail exceptionnel du maquilleur John Chambers qui remporta d’ailleurs l’Oscar du meilleur maquillage en 1969. «Planet of the Apes» fut le point de départ d’une franchise de quatre autres films lancés entre 1970 et 1973 : «Beneath the Planet of the Apes», «Escape from the Planet of the Apes», «Conquest of the Planet of the Apes» et «Battle for the Planet of the Apes».

A CLOCKWORK ORANGE (1971)

Stanley Kubrick récidive avec un autre film de science-fiction en 1971, une satire de la société moderne inspirée du roman d’Anthony Burgess. Violente, vicieuse et décadente, l’œuvre de Kubrick a rapidement atteint le statut de film-culte auprès des cinéphiles grâce à sa réalisation éclatée et son propos extrêmement lucide qui trouve encore écho aujourd’hui. Soulignons au passage la prestation remarquable de l’acteur Malcolm McDowell dans la peau d’Alex.

STAR WARS (1977)

«Star Wars», renommé plus tard «Star Wars Episode IV: A New Hope», marque une révolution dans le monde des effets spéciaux et devient immédiatement une référence et un immense succès populaire à sa sortie. Le film de George Lucas a donné naissance à une des franchises les plus lucratives de l’histoire du cinéma et l’aventure est loin d’être terminée puisqu’on attend un nouveau chapitre intitulé «Star Wars: The Force Awakens» le 18 décembre prochain.

ALIEN (1979)

«In space, no one can hear you scream» proclame l’affiche du film de Ridley Scott à sa sortie donnant immédiatement le ton à cette oeuvre qui mêle habilement l’horreur et la science-fiction. Sa réalisation minutieuse, ses effets spéciaux spectaculaires mais surtout son climat angoissant et claustrophobe en ont fait une expérience cinématographique unique qui a marqué toute une génération de cinéphiles.

BLADE RUNNER (1982)

Librement inspiré du roman «Do Androids Dream of Electric Sheep?» de Philip K. Dick, «BladeRunner» a été réalisé par Ridley Scott, trois années après «Alien». Accueilli tièdement à sa sortie en 1982, le long-métrage a pourtant bien supporté l’épreuve du temps grâce à son côté visionnaire, ses effets spéciaux avant-gardistes et sa facture visuelle spectaculaire. Aujourd’hui, il demeure un incontournable du cinéma de science-fiction.

THE THING (1982)

Si la claustrophobie était l’apanage de «Alien», la paranoïa, elle, domine largement ce film de John Carpenter. Inspiré de la nouvelle «Who Goes There?» de l’auteur John W. Campbell, le long-métrage est un savant dosage d’horreur et de science-fiction. D’ailleurs, l’oeuvre  doit beaucoup aux effets spéciaux de Rob Cottin et son travail sur ce film impressionne encore les spécialistes du genre.

E.T. THE EXTRATERRESTRIAL (1982)

Avec «E.T. the Extra-Terrestrial», Steven Spielberg rend la science-fiction accessible à un très large public. Véritable phénomène de culture populaire, «E.T. the Extra-Terrestrial» a marqué profondément toute une génération avec sa magnifique histoire d’amitié entre un jeune garçon et un extra-terrestre.

THE MATRIX (1999)

Dirigé par les frères Wachowski, ce premier volet d’une trilogie fort populaire s’est notamment distingué par ses effets spéciaux de type «bullet time» et ses combats savamment chorégraphiés inspirés des films d’arts martiaux asiatiques.

AVATAR (2009)

Le réalisateur James Cameron a grandement contribué au cinéma de science-fiction avec ses films «Terminator» (1984), «Aliens» (1986), «The Abyss» (1989) et «Terminator 2: JudgementDay» (1991)» . Mais c’est avec «Avatar», un film combinant action réelle et images de synthèse, qu’il passera probablement à l’histoire pour avoir repoussé les limites de la technologie en créant de nouveaux mondes artificiels avec un réalisme saississant. Il faudra voir s’il se surpassera avec son deuxième volet attendu en décembre 2017.

 

Et puis, combien de ces films avez-vous vus?

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

Les films d’horreur les plus terrifiants!

Source(s) image(s):
Capture écran

Commentaires