BORNES ÉLECTRIQUES

Cette fille vient d’une famille indienne, et a donc l’habitude que ses parents soient impliqués dans ses relations amoureuses. Elle a voulu savoir comment sa mère réagirait à Tinder, si elle la laissait créer son profil, swiper les garçons en ensuite interagir avec eux. Serait-elle sous le choc de découvrir à quel point les façons de rencontrer de nouveaux partenaires ont changé, comparativement aux années 1980?

À LIRE AUSSI : Les pires expériences sur Tinder

Vous serez probablement surpris de la conclusion de cette histoire. Parce qu'on pourrait penser qu'une mère ressortirait d'une expérience Tinder complètement traumatisée, mais finalement, pas tant que ça! Probablement qu'elle a eu un peu de chance dans ses choix, ou tout simplement que l'article a censuré certaines photos douteuses qui lui ont été envoyées...

Comment réagirait-elle aux questions sexuelles embarrassantes? Et comment réagirait-elle lorsqu’elle recevrait une photo d’un engin masculin?

Lorsque la fille a demandé à sa mère si l’expérience lui tentait, elle a immédiatement vu une lumière d’excitation dans ses yeux. Évidemment, elle était légèrement stressée de devoir utiliser et gérer une application mobile et tout ce que cela impliquait. Swiper des garçons, écrire des messages sur un téléphone et devoir monter un profil lui semblait bien compliqué. Malgré tout, elle a embarqué dans l’aventure.

Comment allait-elle bâtir son profil (celui de sa fille, en fait)?

La mère a d’abord choisi les photos à mettre dans le profil de sa fille. Elle a choisi une photo principale ou son sourire était mis de l’avant, pas sa poitrine, sa taille ou ses fesses. Quelle mère ferait ça, de toute façon? Ensuite, elle a rédigé la section À propos, avec les informations qu’elle croyait pertinentes, dans sa tête de mère.

Remarquez quand même la mention sur le fait qu’elle a un travail, et qu’elle aime les interactions sociales (lol). Bref, le profil terminé, l’expérience se poursuit et la mère commence enfin à entrer dans le vif de l’action.

Le "swiping"

Après quelques minutes, la mère tombe sur un beau jeune homme qu’elle prend bien le temps d’analyser. Des petites marches romantiques, bon point. Le fait d’être un peu provocateur et audacieux, bon point. Mais le fait de bien manger et de s’entraîner durement? Non. Fini, on passe au suivant.

Après plusieurs refus, la mère était visiblement tannée de refuser des garçons. Ça devenait long, trouver quelqu'un qui avait de l'allure!

"Il y a tellement de laideur, là-dedans!" (c’est vrai, on lui accorde).

Visiblement, Tinder est superficiel, même pour les plus vieux!

Après plusieurs "swipes", la mère finissait par ne plus porter attention à la description dans le profil. Elle swipait, swipait et swipait encore en se fiant sur l’apparence et en ne donnant aucune chance! Finalement, qu’on soit nés en 1950 ou en 1985, on reste pareils... Bref, après beaucoup de temps, la mère a fini par en choisir deux. Seulement deux!

Mais le jour suivant, voilà qu’elle connaissait ses premiers matchs...

Sa mère passait beaucoup... beaucoup de temps sur Tinder! Elle entretenait des conversations avec plein d’hommes différents et semblait vraiment y prendre plaisir. C’était pratiquement impossible de lui enlever le téléphone des mains sans qu’elle se mette à crier et à mal filer puisqu’elle n’avait pas eu le temps de terminer ses conversations. Tinder avait comme un petit côté addictif qui lui plaisait bien, en fin de compte. Jamais, probablement, elle n'avait été si populaire de sa vie (mais bon... il faut dire qu'elle était camouflée sous le joli visage de sa fille).

Et voici quelques captures d’écran...

Finalement, une mère n'accepte pas de parler des seins de sa fille, encore moins de ses talents sous la ceinture... Par contre, une mère n'a aucun problème à révéler un amour fou pour l'alcool, comme ça, tout bonnement! Et comme toutes les mamans du monde, elles s'assurent que vous ayez mangé et que vous soyez bien reposé.

 

En conclusion, une mère, ça pense quoi de Tinder? On la cite...

- C’est une bonne idée, ça permet aux jeunes de rencontrer des gens plus facilement et de se parler avant de se voir en personne. Ça donne donc le choix d’aller ou non à une première date. Sur Tinder, on peut virer des gens beaucoup plus facilement que dans la vraie vie!

- J’aime bien parler à autant d’hommes en même temps. Ils sont tous différents, et plusieurs sont drôles, même si quelques-uns sont vraiment bizarres. Tu sais quoi? Il y en a un qui m’a posé une question sur les fellations!

- Je pense qu’on peut trouver l’amour sur Tinder. Il suffit d’en apprendre plus sur l'homme en question, de ne pas juste se fier sur la photo de profil et  de choisir le bon. Parce qu’il pourrait y avoir des violeurs là-dedans, même des meurtriers! C'est dangereux, quand même...

-  C’est vraiment une application ingénieuse pour rencontrer. Si je voulais rencontrer plus, j’utiliserais Tinder, mais en version plus vieille.  En plus, sur Tinder, on peut se faire des amis? Pas juste des dates? (laissez-nous rire un peu, ici)...

 

Chose certaine, l’âge n’a aucune influence sur le fait d’aimer ou non Tinder, au contraire... Par contre, l’âge rend peut-être un peu trop naïf! Comment réagiriez-vous si votre mère était un peu trop accroc à Tinder, les gars? Ouf... on aime mieux ne pas y penser, hin?

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

Des belles filles en bobettes réagissent aux pires phrases de cruise reçues sur Tinder

Source(s) image(s):
Buzzfeed

Commentaires