BORNES ÉLECTRIQUES

Suite à la lecture de l’article d’Ariane intitulé « Il est temps que vous arrêtiez de faire ou d’être ces 17 choses. Vraiment » je me suis senti inspiré et j’ai décidé d’en écrire un du même genre… pour l’entraînement en salle de musculation. Surtout que depuis le mois de janvier, ce ne sont pas les exemples qui manquent avec tous ces petits nouveaux qui ont soudainement décidé de s’entraîner. Ceux qui sont habitués de me lire savent que je n’ai pas peur de dire les vraies choses et y retrouveront le manque de délicatesse qui me caractérise parfois. Pour les autres, vous aurez été prévenus!

À LIRE AUSSI : Il est temps que vous arrêtiez de fair ces 17 choses

#1 : Trop de parfum, ou pire, porter trop de parfum cheap qui pue

Je vais commencer avec le même premier point qu’Ariane. On dirait qu’il y en a qui prennent leur bain dans leur parfum! À la limite, une fille je pourrais comprendre… mais un gars? Je suis sûr que même les filles ne sont pas attirées par des odeurs aussi fortes. Et en passant, on est dans une salle d’entraînement donc c’est normal que ça sente « l’homme qui travaille», autrement pose-toi des questions sur ce que tu fais ici. Le but c’est de minimiser les odeurs nauséabondes pas de polluer l’atmosphère avec une arme chimique. Un simple désodorisant fera l’affaire, merci.

#2 : Les chandails à paillettes et les bijoux

On n’est pas dans un fashion show, on est dans une salle de musculation. Si ça se trouve, c’est aussi probablement toi qui portes le parfum qui pue alors fais-toi une fleur au lieu d’une réputation et va t’habiller pour t’entraîner. Et si tu portes ta quincaillerie parce que tu as peur de te faire voler tes biens précieux, voilà un bon truc simple : laisse-la chez vous!

#3 : Les cris de mort et les hurlements

Comme je le disais, on est dans une salle de travail donc c’est normal d’entendre des grognements et des encouragements. Cependant il y a une limite au supportable et quand tu fais peur aux autres en lâchant un cri d’animal ou que tu gueules comme un lutteur de WWF, c’est signe que t’es rendu trop loin. Et encore, on peut comprendre que tu perds un peu le contrôle sur la fin d’une série, mais quand on a l’impression que t’es en train de jouir sur chaque répétition que tu fais, c’est signe que tu as peut-être besoin de consulter pour mieux canaliser tes énergies.

#4 : La vulgarité excessive

On est dans une salle ouverte, donc prends pour acquis qu’on entend ce qui se dit autour toi. Personne n’a envie de savoir à quel point ton quotient intellectuel se rapproche de celui de l’homme de Neandertal et à quel point tu méprises la gent féminine. Vous n’avez aucune idée de ce que je peux entendre, parfois je reste figé sur place tellement je n’en reviens pas et je dois me pincer pour être sûr que je suis bien réveillé. Il y en a que le discours seraitmême trop fort pour un show de Mike Ward. En plus on dirait que plus ils sont dans leur petite meute et plus le QI diminue exponentiellement. C’est à cause de morons comme ça que les filles pensent que les gars qui s’entraînent n’ont pas de tête! S’il-vous-plaît messieurs, un peu de dignité et de savoir vivre.

#5 : Le cellulaire

Le cellulaire tombe dans la même catégorie que les bijoux, ce qui veut dire; dans ta case, dans ta voiture ou dans ta maison mais pas dans la salle d’entraînement. Je n’en reviens pas de la quantité de personnes qui parlent ou textent pendant leur entraînement. Entrez dans n’importe quel centre de conditionnement physique et je vous parie qu’il vous faudra moins de 5 minutes pour en trouver une. C’est un problème, pour ne pas dire un fléau, que nous n’avions pas il y a quelques années. C’est rendu pire que la gastro! Les gens vraiment importants ou occupés profitent justement de leur entraînement pour décrocher et se distancer de leur téléphone. Si tu es incapable de te défaire de ton jouet pendant une heure, c’est peut-être un autre signe que tu as besoin de consulter. Comme dans les annonces de loto Québec; le jeu doit rester un jeu.

Si ton excuse pour amener ton cellulaire est que tu veux écouter ta propre musique pendant que tu t'entraînes, achète-toi un Ipod ou quelque chose du genre, c'est fait pour ça! Non seulement c'est beaucoup moins encombrant que la télévision portative que tu vas peut-être réussir à t'atteler sur le corps si t'es chanceux, mais ça va te coûter pas mal moins cher et tu vas être moins en maudit après la terre entière quand tu vas l'oublier, le briser ou te le faire voler (parce que oui, ça va arriver!). Un gym, juste au cas où tu ne l'aurais pas remarqué, c'est une salle remplie monde, de barres, de poids et de métal donc j'espère que tu comprends qu'il peut se passer bien des choses et que c'est pas vraiment la place pour traîner un appareil qui vaut quelques centaines de dollars. Maintenant que vous avez été avertis, interdiction formelle de se plaindre!

#6 : La ceinture

L’usage de la ceinture devrait être réservé à ceux qui font de la dynamophilie ou qui testent des répétitions maximales. Autrement, c’est le gainage de vos abdominaux et de vos spinaux qui devrait assurer la stabilité de votre tronc. Pour ceux qui pensent économiser leur dos, sachez que le port constant de la ceinture empêche en fait les muscles de travailler et les rend paresseux, ce qui vous rend encore plus vulnérable aux blessures. Si vous n’êtes pas en mesure de contrôler la charge que vous utilisez ou que vous ne vous sentez pas en sécurité, c’est tout simplement signe qu’elle est trop lourde pour vous ou que vous devez travailler votre posture. Et si vous pensez que porter une ceinture vous aidera à affiner votre taille, donnez-vous une bonne claque au visage pour vous sortir de votre conte de fée car c’est dans la bouffe qu’il faut couper!

#7 : Déranger le monde qui s’entraîne

Ceux qui s’entraînent (pour de vrai) n’ont aucune envie d’être dérangés car ils ne sont pas ici pour perdre leur temps. Croyez-moi, la dernière chose qu'un gars qui se défonce à l’entraînement a besoin c’est de se faire interpeler pendant qu’il reprend son souffle et ses esprits entre deux séries. Dans un autre ordre d’idées, ce n’est pas parce que quelqu’un a l’air en shape qu’il sait de quoi il parle ou ce qu’il fait. Ce n’est pas non plus au cours d’un petit échange de quelques minutes que vous tomberez soudainement sur la recette magique imaginaire que vous cherchez. Si vous avez des questions ou si vous sentez que vous avez besoin d’aide, les entraîneurs sont là pour ça et n’attendent que vous!

#8 : Les entraîneurs à temps partiel

Il y en a malheureusement qui adorent s’improviser entraîneur d’un soir et qui prennent un malin plaisir à offrir leurs précieux conseils, comme ça, gratuitement. Allez-vous au-devant des gens dans les allées à l’épicerie pour leur parler et les conseiller? Non. Et pourquoi? Parce que ce n’est pas de vos affaires et qu’il y a des gens payés pour faire ça n’est-ce pas? Et bien dites-vous que c’est la même chose dans le gym! Le cas classique est celui du gars qui a amène sa blonde ou ses amis et qui pense aider ou impressionner en s’improvisant le titre de coach personnel. Est-ce qu’aimer manger fait de toi un nutritionniste? Est-ce qu'avoir un compte en banque fait de toi un conseiller financier? Bien sûr que non, n’est-ce pas? Continue alors l’analogie et rentres-toi dans la tête que ce n’est pas parce que tu t’entraînes ou que tu as lu quelques trucs sur internet que ça fait de toi un entraîneur qualifié. Je peux même affirmer que ce que j’entends et vois chaque fois que je suis témoin de cette situation n’a aucune valeur!

#9 : Les anabolisants

Un autre fléau que je ne m’explique pas et avec lequel j’ai beaucoup de difficulté est l’usage de stéroïdes et autres anabolisants qui fait rage chez les jeunes d’aujourd’hui. Et curieusement, comme le cellulaire, c’est quelque chose qui était beaucoup moins présent il y a à peine quelques années. On dirait que la nouvelle génération de gars est aussi impatiente qu’insouciante et que si une option leur permet d’avoir quelque chose tout de suite et sans avoir à y mettre les efforts, ils la prendront sans se poser de questions… ce qui est aussi naïf que stupide.

Je vais tout de suite vous mettre au courant des faits : il n’y a pas de pilule miracle et sculpter son corps demande de la patience, de la persévérance, de l’application et de la discipline. C’est d’ailleurs ces qualités qui caractérisent les gens qui réussissent dans la vie. Ces qualités, vous les forgerez à travers votre parcours et elles seront payantes dans toutes les sphères de votre vie par la suite. Aucune drogue ne remplace cela et elles ont toutes des effets néfastes sur le corps humain.

Les gens pensent à la mort mais les drogues tuent rarement, en revanche elles hypothèquent sournoisement la santé et c’est là que tout le monde se fait prendre car tout se fait subtilement et personne n’y échappe. Pensez-y juste une seconde : si le plus simple des médicaments, qui a pourtant été étudié et contrôlé par la médecine, est accompagné d’une liste de restrictions et d’effets secondaires, imaginez ce qu’il peut en être de la substance que vous vous êtes procuré dans la rue et dont vous ne connaissez ni l’origine et ni la composition. Demandez-vous également si en plus de risquer votre santé vous êtes prêts à sacrifier votre fierté, car la population n’a aucun respect pour les tricheurs. Regardez le sort que les gens réservent aux athlètes qui avaient pourtant leur adulation avant de se faire prendre. Êtes-vous prêt à porter l’étiquette du gars saucé et constamment avoir à mentir aux gens autour de vous lorsqu’ils poseront la fameuse question (car ils la poseront inévitablement)? J’espère que non. Malgré le milieu dans lequel je vis depuis des années, je n’ai jamais accepté de prendre de drogues car je me suis toujours dit que le jour où je le ferais, je ne pourrais plus dire que je suis un homme… Ayez donc un peu de fierté et soyez des hommes, des vrais!

#10 : Les traineux et les énervés

SI j’avais deux derniers conseils à donner avant de terminer cet article ce serait : « ramasse-toi » et « prends ton temps ». J’ai tellement écrit sur l’importance de s’appliquer à la tâche et de prendre le temps de bien faire ses exercices que je ne sais plus comment le dire. Et je viens bleu marin quand j’entre dans la salle pour m’entraîner et qu’il y a des poids, des serviettes et des bouteilles d’eau un peu partout… mais personne autour! Si on est chanceux, les poids seront rangés mais au mauvais endroit. On ne te demande pourtant même pas de faire de calcul mental, il faut juste que le nombre soit pareil, ça ne peut pas être plus simple que ça. Même un enfant à la maternelle est en mesure de faire des associations de similitude! Des fois je me dis que sur le contrat d’abonnement il devrait y avoir une petite équation mathématique, comme il y a parfois sur les coupons de tirage… tu échoues, tu retournes chez vous!

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

5 choses à savoir sur l'entraînement en musculation

Source(s) image(s):
Tired sportsman, via Shutterstock

Commentaires