BORNES ÉLECTRIQUES

Après plusieurs années avec la même personne, la passion n’est peut-être plus aussi intense que lors des premières semaines. Pour rallumer la flamme, certains couples vont dans des boutiques érotiques ou consultent des sexologues. D’autres décident aussi de se séparer ou encore de tromper leur partenaire. Il y a aussi des personnes qui prennent la décision de transformer leur couple en « couple ouvert ». C’est ce qui est arrivé à la journaliste Robin Rinaldi, âgée aujourd’hui de 50 ans. Elle a raconté son histoire au « New York Post ».

À LIRE AUSSI : Sommes-nous infidèles lorsque… 10 situations ambiguës

En 2008, la femme a décidé de vivre, pendant un an, dans un mariage ouvert. Elle disait qu’à l’époque, leur vie sexuelle était satisfaisante (il faisait l’amour une fois par semaine), mais manquait de spontanéité et de passion. Elle était en manque de séduction et se sentait abandonnée sexuellement.

Contrairement à d’autres femmes de son âge, elle n’avait jamais eu d’enfants. Son mari, Scott, n’en avait jamais voulu. Il avait même eu une vasectomie pour être sûr que sa femme ne tombe jamais enceinte. 

Plus jeune, elle avoue avoir toujours été une « bonne fille ». Avant de rencontrer son mari, à 26 ans, elle avait couché avec seulement trois autres gars

Après qu’il ait subi sa vasectomie, c’était au début de 2008, Robin est allé voir son mari et lui a dit qu’elle refusait de mourir sans avoir eu d’enfants et d’avoir eu seulement quatre amants. « Je refuse », lui a-t-elle répété à de nombreuses reprises. Bref, elle lui proposait un mariage ouvert.

Évidemment, il était contre l’idée au début (qui ne le serait pas?). Par contre, il a fini par accepter. Il n’avait pas trop le choix, en fait…

Selon leur entente, elle louait un petit studio la semaine et elle revenait à leur résidence la fin de semaine. Tous les deux pouvaient dormir avec n’importe qui, pourvu qu’ils se protègent. Et ils ne devaient pas trop poser de questions à l’autre sur sa vie sexuelle. 

Elle a alors posté une annonce sur un site similaire à Craigslist. Son titre était équivoque : « Bonne fille recherche des expériences » . Dans sa description, elle disait qu’elle avait 44 ans et qu’elle recherchait des hommes de 35 à 50 ans pour l’aider à explorer sa sexualité. 

Les candidats devaient être dignes de confiance, intelligents et bons autant à tenir une conversation qu’à faire plaisir à une femme. Elle fixait aussi une dernière condition : ils ne devaient se voir que trois fois maximum, car, étant dans un mariage ouvert, elle ne voulait pas être impliquée sérieusement.

En seulement 24 heures, elle a eu 23 propositions

Le premier gars qu’elle a rencontré était un avocat dans la quarantaine. Il était élégant, selon elle. À leur première rencontre, ils se sont embrassés pour voir s’il y avait une « chimie sexuelle ». La deuxième fois, il est venu à son studio où ils ont fait l’amour deux fois. « Après son départ, je me suis sentie rassasiée », confie-t-elle.

Après cela, elle s’est inscrite à un centre d’éducation sexuelle, qui donnait des espèces de cours de yoga « sexuels ». Elle avoue que c’est là qu’elle a rencontré la plupart de ses amants. Certains de ses amants étaient beaucoup plus jeunes qu’elle.

Durant cette année extraordinaire, elle a expérimenté beaucoup de premières fois. Elle a même essayé avec des femmes. 

Mais qu’a-t-elle appris de tout ça? 

D’après elle, ce n’était pas purement physique. Elle a appris à grandir, à vivre sans peur et dompter son côté obscur. Elle aurait même appris la différence entre être une bonne fille et être une bonne personne.

Elle se sentait comme étant une « nouvelle version » de ce qu’elle était. Elle n’était plus du tout la même femme qu’à 26 ans. Elle était moins gênée et avait plus confiance en elle. 

Et comment son mari a pris ça?

Selon elle, ils n’ont jamais vraiment parlé de leurs autres expériences sexuelles. Ce n’était pas bizarre et elle avoue même avoir aimé ça. C’était pour elle la « balance parfaite ». Ils avaient toujours du sexe et c’était même mieux qu’avant, du moins, au début. C'est quand ils ont mis fin à leur mariage ouvert que les choses se sont gâchées...

Son retour définitif à la maison a, en effet, été très difficile, car elle n’avait plus la même liberté. Elle avait quand même couché avec 10 hommes et 2 femmes en 12 mois. 

Son mari, lui, avait préféré coucher avec une fille beaucoup plus jeune qu’elle, et ce, pendant six mois de temps. Il n’utilisait même pas de préservatif! 

Finalement, leur mariage s’est terminé par un divorce. Aujourd’hui, elle est en couple avec l’un des gars qu’elle a rencontré pendant son expérience. Ils sont ensemble depuis 5 ans…

Êtes-vous surpris que leur mariage se soit terminé par un divorce? Est-ce qu'ils se seraient séparés sans expérimenter le mariage ouvert, d'après vous?

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

5 applications qui facilitent l'infidélité

Source(s) image(s):
Femme via Shutterstock.com

Commentaires