"Ce malaise devant l'inhumanité de l'homme même, cette incalculable chute devant l'image de ce que nous sommes, cette nausée comme l'appelle un auteur de nos jours, c'est aussi l'absurde." -Albert Camus

À LIRE AUSSI: 3 nuances de malaise

J’ai le bonheur facile lorsque je suis avec ma fille. Samedi dernier, après la visite de l’hôtel de glace de Québec (qui était beaucoup trop glacé à mon goût pour cette période de l’année), nous sommes allés au restaurant. Rien de trop compliqué : une pizza, quelques pogos, bref, un souper presque parfait… Soudainement, un homme dans la trentaine approcha notre table, il semblait chercher quelqu’un. Mais non, il s’arrêta à notre hauteur et s’adressa à ma fille.

« Salut ma belle! C’est quoi ton nom? »

Comme à son habitude, elle était gênée et se cacha le visage dans sa veste qui était à côté d’elle. Comme c’est monnaie courante de croiser des inconnus qui complimentent ma fille, je n’en ai pas fait de cas! De toute façon, je suis là avec ma charpente de joueur de football et ma face de criminel, il n’y a aucun danger pour elle! Je lui ai donc lancé un sourire à la « meilleure chance la prochaine fois » qui, je le pensais, allait clore ce fait divers de mon existence. Mais non, il poursuivit : « Je peux m’asseoir avec vous, elle est tellement belle…je veux lui jaser! ». Mon sourire a disparu aussi vite qu’une poutine devant un obèse. Je me suis dit : c’est peut-être une nouvelle émission de caméras cachées qui misent beaucoup sur les malaises? Non! Juste un épais… Même Martin Matte n’aurait pas fait mieux comme beau malaise. J’étais un peu sous le choc mais j’ai quand même trouvé la diplomatie pour lui dire : « Écoute-moi bien! Je ne sais pas qui tu es et quel est ton but dans cette discussion, mais je te conseille d’aller manger à la table la plus éloignée de la mienne… Ok?».

Il quitta… Fin de l’histoire!

Et bien non! Béatrice a sorti son visage de sa veste et m’a dit quelque chose qui m’a fait frissonner tout le corps : « Il était gentil le monsieur, hein papa? ». Ce n’est pas mêlant, j’ai juste eu le goût de la prendre dans mes bras et de l’enfermer dans une tour de vingt-cinq étages comme dans Raiponce! Loin de cette folie humaine, loin des potentiels prédateurs, loin de tout le monde! Pour qu’elle puisse vieillir et garder son innocence toute sa vie! Ensuite, j’ai pensé à Facebook… Toutes ces photos et ces vidéos d’elle que j’ai publiées, soudainement disponibles à tous les pédophiles de la planète! Et si ce gars était un pédophile et qu’il était incapable de contenir ses pulsions? Et si sa future victime était la prochaine petite fille qu’il croiserait dans sa journée?

Je pousse mon assiette, je n’ai plus faim! Alors que ma fille terminait calmement son assiette, une tornade faisait rage à l’intérieur de moi! J’avais juste le goût de retourner le voir à sa table et de lui demander s’il y avait un problème! Mais je ne peux pas… Pas dans un lieu public, surtout pas devant ma fille! Dois-je appeler la police ou tout simplement faire comme si rien ne s’était passé? Dix minutes qui semblaient une éternité… Finalement, j'ai demandé l’adition. Dans le fond, j’écoute peut-être trop de films de Liam Neeson! Je m’invente des scénarios un peu trop vite dans ma tête! On se calme! On va tout simplement quitter et lors du retour en voiture, je vais lui expliquer pour la millième fois qu’il ne faut jamais suivre un inconnu… Même s’il a des bonbons… Même s’il cherche son chien… Même s’il connaît personnellement la reine des neiges…

Allons-y!

En quittant le restaurant, je passe devant une table. Il est là l’épais, je le vois et il est assis avec une fille d’à peu près 6 ans! C’est trop, je n’en peux plus! La tempête va sortir. Je me dirige vers la table, tout comme une femme qui revenait des toilettes, et lui dis: « As-tu finis d’écoeurer les enfants ici, toi? Va faire tes trucs de pédophiles ailleurs sinon j’appelle la police! ». Tous les gens autour ne parlent plus… Je me demande même si la musique ne s’est pas arrêtée. Mais je m’en fous royalement, ça m’a fait du bien! La réponse de l’épais ne s’est pas fait attendre…

« Tu peux l’appeler la police mais ils vont m’accuser de quoi? D’avoir soupé ici avec ma femme et ma fille? »

Tabarnane! Il y a plus qu’un épais dans ce restaurant je crois! Gentil comme tout, il m’expliqua qu’il était photographe professionnel et qu’il désirait tout simplement faire une session photo avec ma fille et moi! Moi, je suis là, debout, souriant comme un nono…et surtout pas très fier de ce qui venait de se produire. On est loin de Liam Neeson!

Même Martin Matte n’aurait pas fait mieux comme malaise… Avouez-le!

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

Les étoiles filantes: le voeu de ma petite fille de trois ans...

Source(s) image(s):
Père et sa fille, via Shutterstock

Commentaires