BORNES ÉLECTRIQUES

Suite à la popularité et l’intérêt qu’a suscité mon article sur ces choses que vous devriez arrêter de faire en salle de musculation, j’ai pensé ajouter quelques points supplémentaires qui, à mon avis, méritent aussi d’être cités. Il s’agit surtout de quelques comportements et pratiques aussi inutiles que malsaines que je vois encore trop souvent… et que vous devriez arrêter tout de suite si cela vous concerne. Et si c’est plutôt une de vos connaissances que cela concerne, faites-donc votre bonne action de la journée en lui suggérant de lire cet article.

À LIRE AUSSI : 10 choses que vous devriez arrêter de faire  tout de suite si vous vous entraînez

#1 : Frapper tes poids ensemble

Une manie qu’on voit de temps en temps et qui dérange beaucoup. Au risque de décevoir les amoureux de la percussion, on est ici pour s’entraîner, pas pour jouer de la musique! Le pire c’est que souvent le gars ne se rend même pas compte qu’il dérange tout le monde autour de lui tellement il est « dedans » justement à écouter de la musique à tue-tête (qu'on entend même de l'extérieur)! Baisse un peu ta musique et contrôle tes mouvements. Il n'est pas non plus rare qu’un petit trop plein de testostérone soit à l’origine de ce comportement primitif. C’est entre autre à cause de ce gars-là (et de son copain, celui qui garoche ses poids par terre) qu’il y a des paires d’haltères « lousses » ou « croches » dans le gym. Si je te pose la question : est-ce que tu t'amuses à frapper tes ustensiles ensemble chaque fois que tu prends une bouchée au restaurant? J’espère que la réponse est non. Alors un peu de respect pour le matériel et les gens autour de toi.

#2 : Laisser tomber tes poids à la fin de ta série

Le copain de l’autre (ou la même personne si ça se trouve). Cette manie est caractérisée par deux coutumes: le fait d’abandonner sa série au lieu de la terminer et de laisser tomber bêtement ses poids au sol au lieu de les retenir pour les déposer. Une des choses que l’entraînement aide à développer, c’est le dépassement de soi. Si tu veux arriver à quelque chose dans la vie, termine ce que tu commences et va au bout des choses. C’est d’ailleurs en dépassant tes limites que tu deviendras plus fort!  Au risque de te surprendre, c’est normal que la fatigue s’accumule au cours d’une série et c’est aussi normal que ce soit difficile, c’est ça s’entraîner! D'après toi, quelle répétition a le plus le potentiel de faire réagir ton corps lors s’une série; la première ou la dernière? Et si tu laisses tomber tes poids parce que tes charges sont lourdes et que tu ne veux pas te blesser, c’est peut-être justement parce qu’elles sont trop lourdes et que tu vas te blesser, alors baisse-les! Fais un homme de toi et encore une fois, respecte le matériel.

#3 : Faire rebondir tes poids au sol sur chaque répétition

Celui qui complète le trio. Une autre tactique souvent utilisée pour prendre des charges plus lourdes. Encore plus bruyante et agaçante que la première parce que les poids sont souvent plus imposants. Le gars en question compte en fait sur le rebond des poids sur le sol pour l'aider lors de la remontée. Cette manoeuvre, aussi stupide qu'inutile, encourage la personne à descendre rapidement avec sa charge pour justement créer un contrecoup important au lieu de la retenir pour augmenter la tension musculaire, ce qui stimulerait les véritables gains en force. Pourquoi les gars pensent-ils que ça les aide à développer plus? Sincèrement, je n’en ai aucune idée et c’est drôle mais ça ne me surprend même pas lorsque la série en question est accompagnée de cris dignes d’un documentaire animalier…

#4 : Faire rebondir la barre sur ton « chest » au bench press

Une autre technique que plusieurs utilisent pour tricher afin de soulever plus de poids. Les gens pensent à tort que c’est le poids qui donne les résultats, alors que c’est la tension exercée sur le muscle. Le cerveau n’a aucune idée du poids réel, tout ce qu’il sait c’est si la tâche à exécuter est difficile ou non. Ainsi, même si la charge utilisée est plus lourde, si ce n’est pas le muscle qui la retient, le travail exécuté n’est pas plus productif. C’est même plus avantageux de faire le contraire car c’est spécifiquement dans la position d’étirement, en bas du mouvement, que c’est le plus payant de maintenir le muscle sous tension et de stimuler l’hypertrophie (par l’étirement des fibres) ou la force (par l’activation des réflexes). Il ne faut évidemment pas oublier que cette tactique, en plus d'être moins productive, risque d’apporter son lot de blessures. Alors quel intérêt y a-t-il à risquer de se perforer le thorax juste pour essayer d’impressionner ses chums? Aucun.

#5 : Faire des « moitiés » de bench press

Il y a aussi ceux qui sont encore plus ambitieux, qui mettent encore plus lourd et qui peinent à faire la moitié du chemin… pour ensuite remonter aussi vite que possible. Les jeunes ont particulièrement de la difficulté à mettre leur égo de côté et à respecter leurs limites. À quoi ça sert de mettre plus de charge si on ne peut faire que la moitié du mouvement? Pas grand-chose et j’ai même vu plusieurs personnes se blesser de cette façon. Et dis-toi que si ce n’est pas toi, c’est ton partenaire qui se blessera lorsqu’il tentera de faire de son mieux pour soulever la charge à ta place. Un beau scénario catastrophe en fin de compte. Je le répète, c'est dans la seconde portion du mouvement que les pectoraux sont sollicités lors du bench press donc si tu fais seulement la première moitié, tu ne fais que des triceps mon vieux... et on n’arrive à rien en faisant les choses à moitié.

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

5 choses à savoir sur l’entraînement en musculation

Source(s) image(s):
Man lifting weights, via Shutterstock

Commentaires