BORNES ÉLECTRIQUES

J’écris tout ça en connaissance de cause : j’ai travaillé 2 ans et demi au Subway, oui, deux ans et demi. C’est assez pour connaître la vie des employés qui travaillent dans des chaînes de restauration rapide: savoir ce que les employés ont dû subir pendant trop longtemps! Alors voilà 12 choses que tous ceux qui ont travaillé dans un fast food pourront comprendre.

À LIRE AUSSI : 27 signes qui prouvent que vous n’avez vraiment plus 16 ans

#1 : Oui, il y a des recettes sur le menu qu’on redoute vraiment

Je ne peux pas dire pour les autres chaînes, mais pour le Subway, je sais que le sandwich aux boulettes de viande est absolument à éviter. Nul ne sait combien de jours est restée la p’tite boulette dans le bac à boulettes. Peut-être 7 jours, peut-être 3 jours et si vous êtes vraiment chanceux, elle a été placée là le matin-même. Mais c’est bien difficile de faire la « rotation des boulettes », donc c’est un peu une loterie pour les pauvres clients qui en commandent. Ceux qui ont travaillé dans les restaurants rapides savent très bien que certaines recettes sont à éviter, et éprouvent toujours un certain malaise à voir les clients en commander.

#2 : Et dans la même idée, il y a aussi cette fameuse « recette » qu’on déteste faire, parce que c’est trop long

Il y a un item sur le menu qui est juste trop long à faire, parce qu'il n'est pas préparé à l'avance comme les autres items populaires. Cette recette trop longue, c'est souvent une commande qu'on reçoit 1 fois sur 155. Ce fameux item là, chaque employé prie pour ne pas que vous le commandiez.

#3: Le port de l’uniforme tout sauf élégant

À côté de ce costume-là, celui de l’école secondaire était vraiment « high class ». TOUS les employés qui ont travaillé dans un resto rapide ont détesté leur costume.

#4 : Ha... sans parler de la senteur de notre corps entier quand il fallait revenir du travail

Même après une douche, l’odeur d’huile ou de pain ou de viande grasse était encore sur notre peau, dans nos cheveux et surtout sur nos mains. Nos mains pouvaient sentir les oignons et le gras pendant des heures. Sans parler qu’il fallait mettre notre fameux costume dans un tiroir à part, pour ne pas contaminer le reste de nos vêtements.

#5 : Quand vous demandez pour avoir un muffin ou un biscuit frais et mou, ça nous fait... pas plaisir.

Souvent, vous allez vous faire dire « ils sont frais, ils ont été faits ce matin », alors que ce n’est peut-être même pas vrai. Quand on est dans le jus on n’a pas réellement le temps d’aller en arrière chercher le biscuit frais.

#6 : Quand vous arrivez et que disons... vous n’êtes pas ajun, nous le savons

Juste de la façon que le client regarde sa nourriture, ou de la façon qu’il passe sa commande, c’est assez évident. Et non, ce n’est pas subtil du tout. Parce qu’il faut dire que l’heure à laquelle les clients non ajuns arrivent n’est pas une heure normale. 10h le soir pour se commander un 12 pouces ou un trio Big Mac avec un McFlurry, c’est assez bizarre.

#7 : Vos demandes spéciales dignes du Prince Charles, elles nous tapent sur les nerfs

"Je veux le fromage à côté, avec mon bacon bien cuit parce que la dernière fois il était pas assez cuit. Aussi, mets un extra-tomates et grille le pain, mais pas trop. Je veux pas qu'il soit sec". Pas de merci, pas de "tip", pas rien. Sérieusement... Ces clients sont la raison pour laquelle on a parfois détesté notre job. 

#8 : Quand vous demandez si vous pouvez avoir le biscuit cassé, NON! La réponse c’est NON.

On le garde pour nous, parce que c’est le seul moment où on peut manger un biscuit gratuit « légalement » (on sait bien qu’on en mange des pas cassés aussi). Alors on ne le donnera pas à un inconnu. Ne le demandez pas.

#9 : Les clients qui arrivent 5 minutes avant le close

Ceux-là n’ont vraiment aucun respect. Oui, le restaurant est théoriquement ouvert même s’il est 10h55 et qu’il ferme à 11h. Sauf que tous les ustensiles, toute la table de travail et tout le resto au grand complet sont lavés et propres, prêts à être fermés. Sans parler de la caisse, qui vient de tout débalancer à cause de votre nouvelle facture. Ça fait que les clients qui viennent se chercher une grosse bouffe 5 minutes avant la fermeture gâchent tout le ménage qui a été fait, et font retarder le close d’au moins 10-15 autres minutes. Et déjà que tu travailles jusqu’à 11h le soir, tu apprécies souvent être dans ta voiture prêt à retourner chez vous à 11h02. Pas 11h17.

#10: Les clients qui, après avoir commandé, disent que c’est trop cher

Vous savez desquels je parle, hein? De 1, le prix est marqué sur le menu. Il me semble que ce serait facile de se faire une idée rapide du total en sortant ses maths de première année. De 2, c’est tu pas de la faute aux employés si c’est trop cher pour vous? Ce ne sont pas vraiment eux qui décident du prix. Alors avant de commander, faites-vous une idée du prix avec les taxes et ne dites pas un mot au caissier à ce sujet.

#11 : Une chance que les clients mystère existent parce que sinon...

Jamais nous n’aurions posé la questio « un muffin avec ça », jamais nous n’aurions demandé « un extra fromage? » et jamais nous ne poserions aucune de ces questions inutiles qui rallongent la transaction pour rien. Sans les clients mystères, on se serait contenté de la base, sans plus.

#12: Mais  après tout, rien ne valait la bonne bouffe gratuite de notre fin de chiffre

Oh, vous l'aviez à 50% de rabais, vous? 

 

J'en oublie certainement, des situations qui résument la vie des employés de fast food, mais malgré tout, je crois que ça représentait assez bien notre travail au quotidien. Non?

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

30 émissions de télé qui ont marqué l’enfance de tous ceux nés en 80-90. Nostalgie!

Source(s) image(s):
Sorbis / Shutterstock.com" target="_blank">Fast food, via Shutterstock

Commentaires