Si vous pensiez tout connaître sur les sous-vêtements, voici quelques faits qui vous surprendront. Rendez-vous jusqu’à la fin, puisque le dernier fait est vraiment méconnu et assez drôle, quand on y pense.

À LIRE AUSSI : 10 faits surprenants à savoir sur Pepsi

9% des gens en Amérique possèdent une paire de boxer vieille d’au moins 10 ans... Et environ 15% de leurs paires de culottes ont entre 5 et 9 ans.

Une femme Américaine moyenne possède 21 paires de culottes. Seulement 10% des femmes en possèdent plus de 35.

En Écosse, la tradition veut qu’un homme, un vrai, ne porte absolument rien sous son kilt.

Le record Guinness de celui qui a porté le plus de paires de boxer en même temps est détenu par un jeune homme de dix ans, Jack Singer, qui a réussi à enfiler 215 paires de sous-vêtements une par-dessus l’autre.

Le Brésil est le pays qui compte le plus de mannequins pour les sous-vêtements de Victoria’s Secrets

Le United Kingdom est l’endroit où se vendent le plus de brassières à gros bonnets. Le Japon, pour sa part, est l’endroit où se vendent le plus de brassières à petits bonnets.

En Italie, les femmes célèbrent le nouvel an en portant des sous-vêtements rouge. Elles considèrent que ça porte chance.

Greg Flaherty, un homme de Washington, a été arrêté par la police et pas moins de 1 613 paires de sous-vêtements féminins ont été retrouvés dans son appartement.

Au 19e siècle, les femmes portaient des jupes ou des robes avec le bas renforci et alourdi par des tiges de fer. C’était pour éviter que leur jupe ou leur robe ne lève avec les coups de vents, puisque les femmes ne portaient presque jamais de sous-vêtements à cette époque.

Parce que en effet, jusqu’aux années 1850, c’était considéré comme très inapproprié pour une femme de porter des sous-vêtements sous ses jupes ou ses robes.

En 2005, un homme a proposé de mettre sur pied une loi pour donner des amendes de 50$ à ceux dont les sous-vêtements dépassaient les pantalons. La loi n’a pas été acceptée.

10% des femmes américaines ont avoué être déjà sorties dans un bar ou un resto en commando, pour ne pas avoir les traces de culottes sur leurs pantalons ou leurs leggings.

Les femmes, pour solidifier leurs corsets et leurs différents sous-vêtements de ce genre, utilisaient des os de baleine. Tellement d’os ont été utilisés que les baleines ont pratiquement été en voie d’extinction.

Là où le marché des sous-vêtements évolue le plus rapidement et prend le plus d’expansion est nul autre qu’en Chine.

Et pour finir, on vous a gardé la meilleure... Dans la fin des années 1990, la mode des pantalons « aux genoux », chez les hommes, pour laisser paraître les boxers, est apparue. C’était une mode qui provenait des artistes hip-hop. Or, ce style a réellement vu le jour dans les prisons! Pour un prisonnier, c’était un signe pour montrer qu’il était prêt à passer à l’acte ou pour montrer ouvertement leur homosexualité.  

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

15 faits surprenants à savoir pour épater vos proches

Source(s) image(s):
Sous-vêtements, via Shutterstock

Commentaires