Pendant nos études ou les premières années de notre vie professionnelle, nous pouvons vivre en appartement avec un coloc. C’est une façon simple d’obtenir un appartement plus grand en ville à moindre coût. Cependant, comme tout être humain ou presque, il peut arriver que l’on ait envie de faire l’amour avec des filles. Mais, alors, que faire pour ne pas créer un malaise entre son coloc et soi? Ces trucs devraient vous aider!

À LIRE AUSSI : 14 choses que tous les gars qui vivent seuls comprendront

« Coucou! Je vais faire l’amour ce soir! »

L’une des façons les plus simples pour éviter les malaises, c’est d’avertir au préalable votre coloc. Inutile de mettre un « symbole » dans l’appartement pour lui signaler que ce soir, c’est le grand soir. Habituellement, un simple message texte dans lequel vous lui expliquez que vous ramenez une fille à l’appart devrait suffire. S’il est assez intelligent, il devrait vous laisser le logement vide pour la soirée, ou, en tout cas, il devrait être au courant que vous n’allez pas rentrer seul. 

Vous éviterez ainsi de vous faire surprendre par votre coloc alors que votre partenaire est en train de vous faire une fellation ou pendant une séance de tripotage extrême sur le devant devant le générique de la dernière comédie romantique. 

Faites les présentations

Si vous ne pouvez pas éviter votre coloc, assurez-vous de faire les présentations nécessaires. Pas besoin de s’éterniser. Juste un peu de civisme est requis.

N’oubliez pas que vous vivez tous les jours avec votre coloc. Alors, ne le considérez pas comme un moins que rien devant les filles que vous ramenez à l’appart. Vous aurez peut-être plusieurs partenaires sexuels du temps où vous vivrez en colocation, mais vous aurez probablement juste un coloc. Alors, traitez-le comme il faut. 

Ça mettra aussi la fille plus à l’aise si vous faites les présentations d’usage. Vous n’agirez pas comme si vous aviez honte d’elle et que vous vouliez la cacher à tout prix. 

Ne pas faire par exprès 

Si vous habitez en ville, les murs de votre appartement sont sûrement aussi épais qu’une feuille de papier. Même si vous faites le moins de bruit possible, votre coloc saura quand même que vous ne jouez pas aux échecs dans votre chambre.

Inutile de vous dire qu’il ne faut pas crier pour rien. Ça peut parfois être difficile, mais retenez-vous! L’alcool peut vous nuire dans ce domaine. Si vous savez que lorsque vous ou votre partenaire criez comme des malades lorsque vous avez bu quelques verres, abstenez-vous! 

Si vous pouvez, investissez dans un lit qui ne fait pas autant de bruit qu’un hélicoptère au décollage chaque fois que vous bougez d’un poil. Ne le collez pas sur le mur mitoyen entre votre chambre et celle de votre coloc. La base de lit pourrait frapper contre son mur et l’empêcher de dormir.

Si vous n’avez pas d’argent pour vous, procurez une nouvelle base de lit, mettez votre matelas par terre, ça minimisera peut-être un peu le bruit. 

Certains couples aiment faire l’amour avec de la musique. S’il n’est pas 2 heures du matin, vous pouvez en mettre à un niveau acceptable. Cependant, la musique ne camouflera pas tous vos bruits. Alors, faites attention, quand même!

Restez dans votre chambre

Même si ça vous exciterait beaucoup de faire l’amour sur la table de la cuisine, restez dans votre chambre. C’est une question de respect. Votre coloc n’a pas envie de manger ses céréales à l’endroit où vous avez eu du sexe la veille. 

Assurez-vous également d’avoir tout ce qu’il faut dans votre chambre : mouchoirs, préservatifs, poubelles, etc. La dernière chose que vous voulez, c’est d’aller emprunter des condoms à votre coloc à moitié nu à deux heures du matin…

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci : 

11 excellentes raisons d’être célibataire... et de le rester

Source(s) image(s):
sexe via Shutterstock.com

Commentaires